PHYSIQUESANTE

Le golf est un médicament !

Le golf réduit le stress et améliore la santé mentale, déclare un grand expert

Un psychologue de renom a défendu le rôle que le golf peut jouer pour réduire le stress et favoriser une bonne santé mentale.

La professeure Jenny Roe , psychologue de l’environnement et directrice du Center for Design & Health de l’Université de Virginie, a déclaré que le golf était l’une des façons de tirer parti d’une «dose» régulière d’espaces verts pour améliorer le bien-être psychologique et la santé physique.

«Il existe une foule de preuves, utilisant des méthodes scientifiques robustes, pour montrer les avantages de« l’exercice vert »- exercice en plein air naturel – par rapport à l’exercice en intérieur, y compris la salle de sport», explique le professeur Roe [photo].

«Lorsque vous entrez dans un espace vert, il se passe un certain nombre de choses avec votre physiologie et votre psychologie. Votre système nerveux parasympathique entre en jeu – le système associé à la relaxation – et votre physiologie du stress change réellement. Vous gérez littéralement le stress plus efficacement lorsque vous vous trouvez dans un espace vert. »

Les idées du professeur Roe apparaissent dans un nouvel article multimédia intitulé «Golf Saved my Life», publié dans le cadre de la campagne Syngenta Growing Golf, soulignant les problèmes de golf et de santé mentale et racontant l’histoire du jeune golfeur américain Sam Gerry, qui révèle comment le golf l’a sauvé. après la dépression, il est devenu suicidaire à 14 ans.

Des recherches récentes menées aux États-Unis et au Royaume-Uni démontrent le besoin généralisé d’activités de réduction du stress. Une étude de 2018 * réalisée par la Mental Health Foundation britannique a révélé qu’au cours des 12 derniers mois, 74% des personnes s’étaient senties tellement stressées qu’elles avaient été dépassées ou incapables de faire face. Dans la même étude, près de 10% des personnes interrogées ont déclaré être stressées «tout le temps».

Un sondage Gallup ** aux États-Unis a révélé une tendance similaire: seuls 17% des répondants ont déclaré se sentir rarement stressés.

Les recherches montrent également que les femmes ont tendance à signaler plus de stress que les hommes, un sondage récent révélant une différence de 78% à 66% ***.

Le rapport de recherche mondial de Syngenta, intitulé «La valeur économique mondiale d’une participation accrue des femmes au golf», montre que les éléments qui attirent les femmes dans le jeu s’alignent sur les idées du professeur Roe, ainsi que sur les conseils généraux en matière de réduction du stress d’institutions telles que la National Health du Royaume-Uni. Service et l’American Heart Foundation des États-Unis.

Dans le rapport, cinq des principaux facteurs ayant suscité l’intérêt des femmes pour le golf sont les suivants:

  1. Être dehors
  2. Relaxation ou soulagement du stress
  3. C’est un défi mental
  4. Passer du temps en famille ou entre amis
  5. Il présente un défi physique

Télécharger le rapport: www.growinggolf.com/register

Le R & A, l’un des organes directeurs du golf, met également l’accent sur la question et lancera la première Semaine du golf et de la santé (du 15 au 19 avril 2019), une campagne consacrée à la sensibilisation aux bienfaits du golf pour la santé des personnes de tous âges. et capacités. Un jour de la semaine se concentrera spécifiquement sur les avantages du jeu pour la santé mentale (16 avril).

Prof Jenny Roe ajoute: «Je pense que pour jouer au golf, vous aidez vraiment à gérer votre santé mentale de manière très holistique.

«Le contact avec la nature nous permet de récupérer de la fatigue cérébrale, réduit notre niveau de stress et améliore notre humeur. L’amélioration de l’humeur est à son tour liée à l’hypothèse «élargir et construire», avec une capacité accrue de pensée créative et une flexibilité cognitive pouvant potentiellement conduire à de nouveaux répertoires d’action-pensée sur et en dehors du parcours de golf et à de meilleures performances. . « 

Souvent envisagé comme un loisir ou un passe-temps plutôt qu’un véritable sport, le golf est en fait un vrai moyen de rester actif et de pratiquer une activité physique. De plus, ce sport a des bienfaits avérés sur la santé qui permettent de vivre en meilleure santé plus longtemps. Découvrez les bienfaits du golf sur la santé et vous ne tarderez pas à chercher le green le plus proche de chez vous.

« La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. »

Les scientifiques ne cessent de le démontrer, études à l’appui. Avec 30 millions de golfeurs aux Etats Unis, le golf est un extraordinaire terreau de recherches, qui s’inscrivent en plus dans un marché financier colossal, impliquant des moyens considérables pour avancer dans les recherches.

La première constatation est que le golf peut augmenter votre espérance de vie de cinq ans, quelque soit votre niveau socio-économique, et même votre hygiène de vie. Une constatation obtenue par des chercheurs suédois qui ont comparé 300 000 golfeurs, à l’ensemble de la population suédoise, en gardant les mêmes proportions de catégories : hommes femmes, sujets jeunes, âgés, sédentaires, etc.

Il est rare qu’un sport fasse autant de bien au corps et à l’esprit, tout en alliant découverte de la nature et convivialité. Voici les cinq bienfaits du golf sur notre santé, qui sont autant de raisons de (re)partir à la conquête du green.

1-     S’oxygéner

Avec ses terrains verdoyants, son atmosphère paisible, le golf a de quoi séduire les amoureux de la nature ! Chaque terrain est un écosystème à part entière, que l’on prend plaisir à parcourir durant 4 à 5 heures pour les compétiteurs.

2 – Se concentrer

En sollicitant notre coordination et notre équilibre, la pratique du golf stimule notre fonctionnement neurologique et contribue à rajeunir notre cerveau. Idéal à tout âge, il impose le contrôle de soi, une aptitude utile dans bien d’autres domaines de notre vie !

3- Se dépenser

Contrairement à une idée reçue, le golf est un sport « physique ». En plus d’une longue marche sur un parcours souvent vallonné, la répétition du geste nécessite un réel effort.  Résultat : 1 heure de golf équivaut à 7 ou 8 km de marche soit à une dépense moyenne de 300 à 500 calories.

4- Se muscler

363 km/h : ce n’est pas le record de vitesse d’une formule 1 mais celle d’une balle de golf, détenu par l’Anglais Joe Miller ! Même à une vitesse plus raisonnable, le mouvement de balancier du swing et la frappe de la balle sollicitent en profondeur les muscles du buste et des jambes. Le swing du golf fait parti des gestes les plus complexes en un minimum de temps. En une seconde et demie, il fait appel à 13 articulations et 69 muscles.

5- S’apaiser

Sport emblématique du flegme et du fair-play britannique, le golf n’oppose pas des adversaires mais réunit des partenaires qui apprécient converser. Libéré de toute tension, le golfeur pour se concentrer sur son jeu et offrir son plus beau swing !

L’aspect neurologique

La pratique du golf a également un impact positif dans le domaine du vieillissement neurologique, dans le sens où cela peut le ralentir de façon conséquente.

On sait que le fait d’avoir une activité où l’on va devoir se concentrer, visualiser quelque chose, prendre des informations extérieures toujours différentes et variées : le vent, les distances, les pentes, etc. font que l’on conserve davantage ses fonctions cognitives.

Il est prouvé que le golf, après plusieurs années de pratique, confère à certaines aires du cerveau des individus soumis à des tests, une réactivité plus importante que chez des individus ne pratiquant pas le golf. L’aspect neurologique étant l’un des enjeux les plus importants du domaine de la santé publique, il est heureux de constater que le golf participe des moyens de l’améliorer.

L’appareil locomoteur est également impacté par la pratique du golf. Les os, les ligaments, les tendons… Le vieillissement dans ce domaine relève tout simplement de l’usure. Cela touche très souvent le cartilage, ce qui implique que, tous autant que nous sommes, nous serons un jour ou l’autre touché par l’arthrose. Tout comme les tendons vieillissent mal, en général. Mais, loin d’accélérer le processus de vieillissement, la pratique d’un sport adapté, avec un certains nombre de comportement liés au simple bon sens (échauffement, récupération, etc.) le ralentit ! Quand vous avez de l’arthrose, ce n’est pas le moment de vous affaler dans un fauteuil, mais au contraire, d’aller marcher, de faire de l’exercice. Et dans ce cadre-là, le golf a beaucoup plus à offrir qu’un simple tour de pâté de maisons ! Pour toutes les raisons que nous venons de voir, et tant d’autres.

Jouer au golf permet de garder une certaine souplesse. Elle oblige celui ou celle qui le pratique à se mobiliser, pour essayer de conserver au moins de la force dans les membres inférieurs pour être stable ; au moins de la force dans la préhension, du fait d’avoir à tenir le club ; au moins de la force dans les abdominaux et les muscles du dos pour « tenir » une position qui vous permette de tourner sans trop solliciter les articulations ; également tâcher de générer de la vitesse…Et bien sûr, avoir conscience de ce à quoi correspond pour vous, la « proprioception », à savoir : la perception, consciente ou non, de la position des différentes parties de votre corps (et de votre club, notamment au back-swing) dans l’espace.

La prévention par la socialisation

Les raisons ?

L’activité sportive ! Bien évidemment. D’autres sports, tels que le vélo, par exemple, peuvent prétendre à des résultats positifs sur la population qui les pratiquent, mais l’impact du golf est augmenté par le fait que les golfeurs jouent avec des gens qui leur ressemblent et ainsi, apporte aux individus ce que les scientifiques ont appelé : « La prévention par la socialisation ».

Si la personne qui joue au golf avec des amis de son âge, s’aperçoit qu’elle est de plus en plus en difficulté face à l’effort physique à produire, par rapport à ses congénères ainsi qu’à ses anciennes performances, elle va être alertée.

Et même si elle peut mettre un certain temps à prendre rendez-vous avec son médecin, elle va finir par le faire. Subir des tests, examens médicaux, et trouver rapidement des explications à sa baisse de régime. Une manière de prévention dont les personnes totalement sédentaires ne peuvent profiter.

LES BIENFAITS PHYSIQUES DU GOLF

En effet, le golf permet réellement de se dépenser. C’est tout d’abord parce que le golf est sport d’endurance. Il faut marcher entre chaque coup, sur un terrain bien souvent vallonné et, si on pratique le golf comme à son origine, tirer son sac avec soi. Pour mieux se rendre compte, sachez qu’une heure de golf représente environ 7 à 8 km de marche. Le golf permet également de se muscler et d’entretenir ses muscles. Les mouvements du golf, et notamment le swing, font travailler de nombreux muscles et articulations, et ce de manière assez douce, ce qui fait que le golf présente peu de contre indications à sa pratique.

LES BIENFAITS PSYCHOLOGIQUES DU GOLF

Le golf possède également des bienfaits sur le moral et l’esprit. Se pratiquant en extérieur, c’est un sport qui permet de s’aérer et de profiter de la nature. C’est également un sport qui aide à travailler sur la concentration.

Le golf sollicite coordination et équilibre, ainsi que l’apprentissage du contrôle de soi. Une façon d’apprendre à gérer les différentes émotions qui nous envahissent parfois.

Enfin, le golf est sport convivial et fair-play ce qui permet de se détendre et de s’apaiser lorsqu’on le pratique. Lorsqu’on joue entre amis, on profite également des bienfaits sociaux de ce sport multi-facettes !

La santé est un sujet qui nous concerne tous. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la santé est un état de bien-être complet physique, mental et social.

De nos jours, la société est plus consciente de l’importance de faire de l’activité physique tant pour le bien-être personnel, que pour les impacts négatifs de la sédentarité des citoyens sur les finances publiques.

On le sait, l’activité physique est un aspect fondamental pour avoir une bonne santé. Avec le vieillissement de la population qui touchera fortement le Québec, la société civile et les décideurs publics font la promotion de l’activité physique et plus largement d’un « esprit sain dans un corps sain ».

De plus, en 2019 on ne peut passer sous silence l’importance de la santé mentale pour atteindre l’équilibre tant recherché.

Y-a-t-il un sport complet pour maintenir une bonne santé tant physique que mentale? Et oui!

Le golf est un excellent sport pour travailler ces aspects.

Bienfaits remarquables du golf sur votre santé

De plus en plus de chercheurs font des études sur les effets du golf sur la santé.

C’est logique, le golf est un sport populaire partout dans le monde. En 2008, une étude effectuée en Suède a mis de l’avant un résultat de recherche très favorable à la pratique du golf. En effet, le golf augmenterait l’espérance de vie de 5 ans chez les golfeurs le pratiquant régulièrement.

Les chercheurs ont comparé l’espérance de vie des 300 000 golfeurs suédois licenciés avec le reste de la population. Les deux populations étaient identiques en terme d’âge, de conditions socio-économiques et de la proportion homme femme. Dans tous les groupes, les résultats sont les mêmes, la pratique du golf diminue de 40% la mortalité chez les golfeurs suédois. Les auteurs transforment ces 40% de réduction de la mortalité en 5 ans d’augmentation d’espérance de vie chez les golfeurs suédois (Farahmand et al : 2008).

C’est un résultat de recherche très emballant puisque c’est une étude de qualité de par sa méthodologie, soit une étude quasi expérimentale.

Pourquoi attribue t-on de si grands bienfaits à ce sport? Premièrement, parce que les bienfaits de la marche sont prouvés depuis très longtemps tant sur le plan cardiovasculaire qu’articulaire.

Au golf, on marche généralement à l’extérieur pendant 4h à 5h30, soit 6 à 7 km, ce qui est excellent pour l’oxygénation du corps et pour brûler des calories afin de maitriser la courbe de poids.

Pour les Québécois, c’est  aussi un résultat de recherche très intéressant, puisqu’on peut facilement transposer les résultats de cette recherche entre les deux sociétés, celles-ci étant comparables sur plusieurs points. C’est un bienfait assez convaincant, non ?

Deuxièmement, le golf est un sport où le risque de blessures est plutôt faible avec un échauffement approprié. Avant la partie, il est en effet recommandé de prendre une période de temps pour votre échauffement afin de permettre à vos muscles et à votre corps en général de se préparer à l’activité physique qui suivra.

Le faible risque de blessures permet donc à un maximum de personnes de pratiquer le golf  pendant toute la vie, contrairement à d’autres sports, tels que le hockey, le basketball et le football.

Le troisième bienfait de la pratique du golf se situe au niveau de la « structure » de votre corps.

Il permet de maintenir la force musculaire. Lors de vos élans, le dos, les épaules, les hanches, les poignets, le fessier, les cuisses, les mollets et les abdominaux sont sollicités. ,

Une publication du British Journal of Sports Medecine fait d’ailleurs  mention qu’un élan de golf nécessite 17 groupes musculaires.

C’est donc un mouvement d’une extrême complexité qui demande de l’adresse, de la force, mais aussi de la coordination.  Cela fait du golf un sport très intéressant pour maintenir une bonne condition physique tout au long de votre vie.

Le quatrième bienfait se situe au niveau de l’équilibre et le contrôle de ses mouvements. Le golf serait un meilleur exercice que le taï chi pour travailler l’équilibre.

Celui-ci est   d’ailleurs essentiel en vieillissant car il nous permet d’éviter les vilaines chutes. De même, l’équilibre est aussi un atout très utile dans pratiquement tous les sports! Le mot scientifique pour les curieux est proprioception.

Le cinquième bienfait du golf réside dans sa contribution à la bonne santé psychologique d’un individu.

En effet, lors d’une partie de golf, le cerveau est constamment sollicité ce qui favorise une bonne santé neurologique. Vous pensez au bon bâton à adopter, à la distance à effectuer, à la bonne trajectoire à prendre, vous analysez le vent et les verts. Toutes ces actions sollicitent les neurones de votre cerveau, ce qui est un avantage non négligeable pour votre santé.

Les études l’ont démontré, la sollicitation des neurones est un élément majeur dans la lutte au ralentissement du vieillissement neurologique. En outre, la concentration nécessaire au golf tout au long de la partie est un autre bienfait pour votre santé psychologique.

Comme on le dit si bien, le golf est un défi mental à 60%. Bref, votre cerveau joue un rôle majeur lors de votre partie de golf, et c’est tant mieux ainsi !

Sixièmement, le golf a aussi un impact positif sur la socialisation des individus, qui est également  une partie importante d’une bonne santé globale.

Pendant leur ronde, les golfeurs peuvent dialoguer entre les coups sur le terrain. Cette période de temps permet aux individus de combler le besoin de socialisation essentiel à une bonne santé psychologique. Le golfeur peut jouer avec ses amis ou encore avec des inconnus, ce qui est aussi une bonne option pour rencontrer des gens et favoriser la socialisation.

Les deux derniers éléments mentionnés font partie intégrante de la recherche publiée dans le British Journal of Sports Medecine qui mentionne que la pratique du golf diminue le taux de dépression, de démence et d’anxiété. Ceci valide l’impact positif du golf sur la santé mentale, un incontournable pour la santé globale d’un individu et d’une société.

Septièmement, intimement lié à la santé mentale, le golf influe aussi sur le taux de stress, et ce de manière positive.

Bien que le golf peut générer quelques moments de stress, il est un bon moyen d’apprendre à le contrôler.

De plus, le golf est pratiqué dans un endroit calme, apaisant et verdoyant. Le golf est également joué dans un contexte de plaisir et de détente, il permet de couper  du quotidien, mais surtout des soucis du bureau. En ce sens, le golf permet de vivre un moment de plénitude, axé sur: vivre le moment présent et apprécier. Tout bon golfeur le sait, il faut être dans ce type de mood pour avoir du succès, ou du moins jouer à la hauteur de son plein potentiel.

Huitièmement, le dernier bienfait du golf est lié à la santé de votre coeur, rien de moins !

En effet, jouer une partie de golf, à pied bien entendu, à une fréquence d’environ 2 à 3 fois par semaine, donne l’activité physique nécessaire pour favoriser une bonne santé cardiaque. En prime, par sa pratique, le golf diminue le taux de cholestérol dans votre sang, ce qui diminue le risque de diabète.

Fait à noter, le diabète coûte environ 3,4 milliards de dollars au système de santé. Le golf devient donc un allié de taille contre cette maladie qui affecte 9,2% de la population canadienne (Source : L’Association canadienne du diabète, 2016). En prime, le golf diminue également l’hypertension!

Alors, Le golf est-il une solution pour baisser la facture de santé publique?

Voici un petit portrait qui fait réfléchir :

  • En 2011, plus de la moitié (56 %) des Canadiens âgés de 12 ans ou plus ont déclaré vivre avec au moins une maladie chronique (ASPC, 2013).
  • Les coûts économiques de ces maladies sont exorbitants. Plus de la moitié (58 %) des dépenses annuelles en soins de santé au Canada est consacrée aux maladies chroniques, ce qui représente un coût de
  • 68 milliards de dollars par année (ASPC, 2011). Les maladies chroniques, y compris les facteurs indirects au-delà des services de santé (p. ex., la diminution de la productivité de la main-d’œuvre) coûtent aux Canadiens au moins 190 milliards de dollars par an (ASPC, 2011),

Presque autant que la facture totale des services de santé du pays pour l’année 2013 (ICIS, 2013a).

On peut donc constater que le golf est outil de taille pour aider à inculquer des bonnes habitudes de vie et à maintenir une bonne santé globale!

Comme nous l’avons vu, la santé est un terme global qui comprend la santé physique, psychologique et sociale.

Nous avons également étayé 8 faits et arguments mettant en valeur les bienfaits du golf sur la santé de ses adeptes!

C’est donc un sport à ne pas négliger dans la recherche d’une activité physique . Si vous aimez le golf, vous serez donc rassuré, vous pouvez continuer à pratiquer ce sport avec  bonne conscience.

Pour ceux qui se cherchent un sport, vous serez charmé par le golf, qui apporte son lot de défis personnels et qui permet de pratiquer un sport à l’extérieur, bon pour la santé et ce, en bonne compagnie !

Sources :

¹ Coalition québécoise sur la problématique d poids, Conséquence de l’inactivité physique, https://www.cqpp.qc.ca/documents/file/2016/activite-physique_consequences_inactivite_physique.pdf, 2016.

Farahmand, G. Broman, U. de Faire, D. Va˚gero¨ et A. Ahlbom, Golf: a game of life and death – reduced mortality in Swedish golf players, Scandinavian Journal of Medicine & Science in sports, 2008, 6p.

ASSOCIATION CANADIENNE DU DIABÈTE, https://www.diabetes.ca/getmedia/08d91d75-1fd7-4b96-a11b-5365a9b4b718/diabetes-charter-backgrounder-national-french.pdf.aspx, 2016.

Fédération Française de Golf, La chronique du golf,https://www.ffgolf.org/Actus/Sante/La-chronique-du-Doc/Chronique-du-Dr-Olivier-Rouillon-le-golf-un-sport-qui-vous-veut-du-bien, 2017.

https://www.ffgolf.org/Jouer/Golf-et-sante/Un-sport-qui-vous-veut-du-bien/Golf-et-equilibre

Cadre dirigeant magazine, Jouer au golf, bon pour le job et la santé, http://www.cadre-dirigeant-magazine.com/reussir-en-entreprise/vie-quotidien-cadre/jouer-golf-sperance-vie/, 2012.

Arizona foothills magazine, Why golfing is so good for you and your health, https://www.arizonafoothillsmagazine.com/travel-and-leisure/golf/9178-why-golfing-is-so-good-for-you-and-your-health.html.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *