ACADEMYGREEN-KEEPERPARCOURS

Les golfs en France, une biodiversité insoupçonnée

Qu’est-ce que le Programme Golf pour la Biodiversité ?

Ce dispositif est issu d’un partenariat entre la ffgolf et le Muséum national d’Histoire naturelle. Il propose aux golfs de se saisir eux-mêmes de la préservation de la biodiversité de leurs sites, en s’appuyant sur le savoir-faire de structures naturalistes de leur secteur.

Le label repose sur une démarche volontaire des clubs constituée de trois niveaux d’engagement progressif.

Le niveau Bronze a pour objectif d’apporter de connaissance initiale de la biodiversité au travers d’un premier inventaire. Le niveau Argent propose d’aller plus loin dans le travail d’inventaire et de préconisation d’actions favorables pour la biodiversité. Enfin, le niveau Or concrétise l’engagement des clubs au travers de la mesure des effets produits par la mise en œuvre des préconisations, la conduite d’actions de sensibilisation et de partage d’expériences.

Le partenariat avec le Muséum national d’Histoire naturelle a permis de bâtir un cahier des charges précis et rigoureux au niveau scientifique pour chacun des niveaux, de façon à pouvoir valoriser cette initiative tant auprès des structures naturalistes que des acteurs de la vie locale.

La biodiversité : c’est quoi ?

Quand on s’appelle Golf Planète normal d’avoir dans son ADN une inclination naturelle pour les sujets environnementaux et les enjeux écologiques majeurs liés au golf. Il y a quelques mois nous vous proposions d’ailleurs un dossier très complet réalisé par Denis Machenaud.

A la Fédération aussi ces questions cruciales pour l’avenir de la filière golf occupent les esprits. On explique d’abord que les 33 000 hectares réservés à la pratique représentent peut-être moins de 0,1% du territoire mais participent à la transformation de 500 tonnes de CO2 par an. De véritables puits de pétrole qui font respirer 5 millions de français !

Le sujet de l’érosion de la Biodiversité est également au cœur des problématiques de l’avenir de la planète et le Muséum national d’histoire naturelle, avec qui un partenariat a été conclu il y a quelques années, est convaincu que les sept cents aires dédiées à la pratique du golf recensées en France ont certainement un rôle à jouer pour enrayer la disparition d’espèces. Nous reviendrons en détail sur les travaux menés par le Muséum dans les semaines à venir.

               pele mele conference biodiversité chantilly

Le diner conférence sur la biodiversité à Chantilly ©Philippe Millereau KMSP

À Chantilly-Vineuil, l’un des plus anciens et vénérables parcours de l’hexagone, cela fait 3 ans que trois chercheurs réalisent une étude dans le cadre de cet accord et en novembre, ils ont dévoilé les résultats de leurs travaux devant les membres du club conviés à un diner-conférence spécial par le président Laurent Bailly et le directeur Rémy Dorbeau.

L’inventaire des écosystèmes obtenu par les trois naturalistes est assez éloquent comme le confirme Jean-Philippe Siblet le directeur de l’expertise.

« Sur les 429 espèces recensées 39 sont rares ou menacées. On pense notamment aux chauve-souris comme le Grand Rinolophe ou la pipistrelle de Nathusius. L’IQE (Indicateur de Qualité Ecologie) est bon car en lien avec les nombreux habitats ou micro-habitats que l’on trouve sur les parcours de Longères ou Vineuil. Ils sont très variés : bois, prairies et même les bunkers !  »

En travaillant main dans la main avec le Muséum, les jardiniers de Chantilly ont également planté des vergers afin de favoriser la préservation d’anciennes espèces d’arbres fruitiers et la rénovation du bassin a eu pour résultat de voir la population de batraciens augmentée considérablement.

Sensibilisés à ces questions environnementales depuis longtemps, Rémy Dorbeau et ses équipes concentrent aujourd’hui leurs efforts à limiter la consommation d’eau, ou les intrants pour encourager la microbiologie du sol même si une attention particulière est nécessaire sur les greens (2% de la surface d’un golf) pour lutter contre « les mauvaises herbes » et les maladies.

Toutes ces démarches s’inscrivent dans une prise de conscience collective mais beaucoup reste à faire. En mars 21 structures* ont été distinguées par une première vague de labellisation du Programme Golf pour la Biodiversité et fin 2019, 34 clubs s’étaient engagés à mener des actions comparables à celles conduites par le Golf de Chantilly pionnier de cette initiative nous a expliqué Thomas Charrier, responsable de la Cellule Environnement de la Ffgolf.

*Le Golf National, Chantilly, Vidauban Touraine, Saint-Laurent, Avrillé, Val Quéven, Port Bourgenay, Ploemeur-Océan, Pléneuf, Grand Rodez, Caen, Saint-Cloud, La Rochelle Sud, Esery, Terre-Blanche, Mérignies, l’Ailette, les Bouleaux, Cheverny et Carhaix Golf

La biodiversité c’est la diversité du vivant sous toutes ses formes :

 Diversité spécifique : on estime le nombre des espèces vivantes sur la planète à environ 11 millions alors qu’actuellement seules 1,7 millions sont connues et que l’on en décrit environ 10.000 par an

 Diversité des habitats

 Diversité génétique + toutes les interactions Images : pixabay.com

 La destruction, la fragmentation et l’altération des habitats

 L’introduction d’espèces

 La surexploitation des espèces

 Le changement climatique

 La non reconnaissance de la valeur de la biodiversité

Les menaces qui pèsent sur la biodiversité  Nous vivons la sixième crise d’extinction, entièrement due à l’homme, avec un rythme de disparition d’espèces 100 à 1000 fois plus rapide que dans une situation naturelle

Une érosion qui s’emballe Renard korsak © image : https://hiveminer.com/Tags/korsak%2Crenard

Le déclin des insectes volants (2017)

De nombreux services rendus par les écosystèmes. Un enjeu économique majeur

Flore : sur 4700 espèces connues 34 ont disparu en un siècle et 486 sont considérées comme « en danger » ou « vulnérables »

Mammifères : 46 espèces menacées sur un total de 135 espèces

Oiseaux : 51 espèces menacées sur un total de 276 espèces nicheuses

Habitats : plus de 40% des zones humides ont disparu en 50 ans !

« En l’espace de 40 ans, la France a retourné 4 millions d’hectares de prairies permanentes »

Au rythme de 200 000 ha par an, l’Europe à 6 a perdu 7,1 millions d’hectares de prairie permanente, soit 30 % des surfaces présentes en 1967.

Les golfs peuvent accueillir des milieux prairiaux d’un grand intérêt pour la biodiversité Kingarrock Hickory Golf Course – Ecosse © Ph. Gourdain

Les prairies permanentes en Europe (1) Source : http://www.web-agri.fr/conduite-elevage/culture-fourrage/article/en-40-ans-l-europe-a-perduun-tiers-de-ses-surfaces-1178-79730.html

Une nouvelle espèce pour la science

Des espèces emblématiques Mesochelifer sp. (Pseudoscorpion) © A. Lacoeuilhe

Les golfs en France, une biodiversité insoupçonnée Huppe fasciée Tortue d’Hermann Golf de Vidauban – Var © Ph. Gourdain © Ph. Gourdain

 Une obligation éthique – Une démarche citoyenne

 Une obligation légale L’idéal éthique de toute société est au centre de sa vision du bien commun et donne une idée de ses espoirs pour l’avenir.

Les valeurs et principes éthiques fournissent des orientations pour la conduite humaine, individuelle et collective, aident à agir de façon responsable pour traiter les problèmes auxquels les humains sont ensemble confrontés.– L’Initiative pour une Ethique de la Biosphère– UICN, 2010. Golfs et biodiversité, responsabilité et opportunité

La biodiversité pour les golfs constitue :

• Un enjeu de préservation et de valorisation des activités

• Une opportunité pour optimiser la gestion (réduction des coûts de gestion, etc.) et créer des partenariats avec les acteurs locaux

• Un enjeu déterminant pour l’avenir de la filière golfique. Les golfs peuvent jouer un rôle face aux pressions qui menacent la biodiversité :

• Zones d’accueil de la biodiversité

• Maintien/création de continuités écologiques

• Terrains d’étude pour améliorer la connaissance d’une biodiversité méconnue Golf de Chantilly © O. Roquinarc’h

Replacer les parcours dans les projets de territoire avec prise en compte des enjeux écologiques et sociaux et économiques => Développement soutenable au sens équilibre

L’ancrage territorial des golfs de demain

Replacer les parcours de golf dans les projets de territoire avec une prise en compte des enjeux locaux Enjeux écologiques, économiques et sociaux

Mener des actions collectives cohérentes à l’échelle du territoire avec l’ensemble des acteurs qui souhaitent s’impliquer dans le développement soutenable Golf de Chantilly © O. Roquinarc’h

CONTRIBUTEURS :

The Royal and Ancient

The European Tour

• Fondation d’Entreprise du Golf de Vidauban pour l’Environnement

ADGF : Association des Directeurs de Golfs de France

GFGA : Groupement Français des Golfs Associatifs

GEGF : Groupement des entrepreneurs de golfs Français

• AGREF : Association des personnels d’entretien des terrains de golf

DUREE DU PROGRAMME : 2016 à 2019 EN COURS DE RENOUVELLEMENT

Un partenariat soutenu par toute la filière 700 structures golfiques occupant 33 000 ha (< 0,1% du territoire national) 54.6 % des golfs sont concernés directement par au moins un zonage.

ZNIEFF, Natura 2000, Arrêté de protection de biotope, Parc Naturel Régional, Réserve naturelle régionale/nationale, etc.

Enjeux écologiques nationaux

Une démarche d’engagement pour prendre en compte la biodiversité dans les golfs à l’échelle nationale Connaissance – protection – valorisation du patrimoine naturel des golfs

Programme Golf pour la Biodiversité 34 Clubs engagés fin 2019.

Programme Golf pour la biodiversité : la ffgolf primée aux Ecosport Awards

Lancée en 2018, l’initiative de la ffgolf visant à améliorer la connaissance et la protection de la biodiversité sur les golfs français a été distinguée, ce lundi 11 mars, lors de cette cérémonie récompensant les acteurs du secteur sportif engagés dans la défense de l’environnement. La Fédération, qui fait partie des sept lauréats de cette année, a reçu le Prix des structures et lieux de pratique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *