CONSEILS DU PROLES PLUS LUS

50 Conseils pour votre Swing dynamique

Ecouter et prendre en compte des conseils venant de joueurs eux-mêmes non professionnels, peut s’avérer perturbant, voire déstabilisant pour votre propre jeu.

Les Conseils pour Golfeur

Si vous voulez driver plus long, ou jouer plus long en général …….

Soyons sérieux :  il n’y a pas de miracle pour gagner en distance.

Par contre, il existe une vraie méthode de travail et d’entraînement ! Il s’agit d’un contenu d’entraînement précis, qui prend en compte méthodiquement tous les facteurs qui interviennent sur la distance : la technique, la force, la souplesse, la coordination neuro-musculaire, le matériel. En effet, le seul vrai secret pour driver très long, c’est une technique juste et un timing juste : chaque partie de votre corps, chaque segment doit se déclencher au bon moment et dans le bon ordre afin d’utiliser les chaînes musculaires les plus longues possibles.

AU GOLF une seule modification à la fois ! de votre swing.

UNE MODIFICATION ça va, DEUX MODIFICATIONS, bonjour les dégâts…

Testez les secrets du swing listés sur cette page un par un et lorsqu’il est efficace pour vous, gardez le !

Les TROIS clés d’un swing régulier à maitriser :

  • La rotation du corps avec enroulement et déroulement 
  • La pliure du poignet 
  • L’inclinaison constante du corps 

Essayez d’avoir trois vitesses de rotation du corps, lente, medium, rapide et trois différentes pliures du poignet correspondant à un swing complet, swing à moitié et swing court.

La  biomécanique concerne au golf essentiellement :

  • Les épaules, coudes, poignets, pouces
  • Les pieds, les  chevilles, les genoux
  • La colonne vertébrale, le cou
  • Les hanches, le bas du dos
Il faut donc développer un swing qui protège ces différentes parties du corps, en analysant les différentes phases du swing et ce qu’il faut faire et ne pas faire au niveau biomécanique.
Les différentes phases du swing concernées :
  • pre shot routine
  • début du backswing
  • backswing
  • avant la fin du backswing
  • fin du backswing
  • début de downswing
  • downswing
  • frappe de la balle
  • début du follow through
  • fin du swing
  •  Et au niveau dynamique on doit considérer :
    •  L’axe de rotation
    •  Le point fixe de rotation ou centre de gravité
    • Les rayons de rotation et angles
    • Le moment d’inertie
    • Les forces en jeu
    • La cinétique
    La biomécanique permet de comprendre ce qui est en jeu et bouge pendant le swing.

    Vous devez apportez une attention particulière pour faire un swing bien symétrique, c‘est à dire que votre montée et votre finish soient bien répartis de chaque côté de la zone d‘impact.

    Idéalement, le finish est toujours un peu plus long que la prise d‘élan arrière, car il doit y avoir une légère accélération à travers la balle.

    Dernière consigne : gardez une bonne amplitude des bras. Ils doivent rester allongés des deux côtés, au moins jusqu‘à ce que les mains arrivent à hauteur des hanches. Laissez également vos poignets s‘armer naturellement avec l‘inertie du club.

    Alors entraînez-vous beaucoup, surtout quand vous vous apercevez que vous vous crispez devant la balle, cela vous aidera à ralentir et retrouver vos sensations.L’équilibre optimum au golf dépend de trois choses : votre perception visuelle, vos signaux de l’oreille interne, et les signaux de vos muscles. Parfois ces aspects sortent de la synchro, entraînant un désordre d’équilibre.

Secret numéro 1Découvrez la pièce d’or cachée…‬ 

  • Pour le swing, à la descente quand vous frappez la balle, faites comme si vous découvriez et regardiez une pièce en or qui est sous celle-ci… cela évite de remonter la tête trop vite, de toper… C’est redoutablement efficace…
  • Lancez les bras dans la direction de la cible est aussi très efficace pour que la balle aille droit !
  • Pensez également à accélérer à travers la balle et à ne PAS la frapper. La balle est sur la trajectoire du club et donc propulsée.

Secret numéro 2Jetez la balle dans la corbeille…  

  • Au putter, ayez l’impression de lancer la balle de golf dans le trou de la main droite (ou gauche si on est gaucher) comme lorsqu’on jette un papier chiffonné dans une corbeille ! Etonnant le résultat et imaginez entendre aussi le bruit…

Secret numéro 3Faites le swing progressif 

Ah ! le tempo du swing si difficile au début…

  • Faites d’abord un swing sur 8 heures, plutôt vertical au début, les bras faisant un balancier, comme le mouvement de la trompe d’un éléphant qui balance, avec arrêt en haut du backswing, avant d’enchaîner le downswing.
  • Recommencer en augmentant l’amplitude à 9H puis à 11H, dans le même plan assez vertical, puis incliner le plan en arrière et augmenter l’amplitude du swing.
  • Gardez le même rytme de ‘balancement’ avec temps d’arrêt en haut’ et accélérant progressivement le geste en traversant la balle…

Secret numéro 4Swinguez avec le tapis d’eau 

Pour s’entraîner et voir où passe le club dans un swing, achetez un petit tapis de golf  (50 sur 30 cm environ).

Ensuite imbibez-le d’eau, et lorsque vous vous entraînez à swinguer, votre tête de club effleure le tapis en rejetant de l’eau à l’impact. Cela vous permet alors de voir où vous passez et si vous touchez le sol sur la ligne de tir, avant ou après le point blanc simulant la position de la balle.

Vous pouvez voir aussi si vous swinguez de l’extérieur vers l’intérieur…

Secret numéro 6Laissez le subconscient faire le swing 

C’est le subconscient qui va vous faire réussir votre swing, comme lorsque vous marchez ou nagez, sans réfléchir, sous le contrôle du subconscient… Alors, pour le laisser faire, pensez à une seule chose pendant votre swing, c’est ce qui va occuper votre ‘conscient’ et libérer votre subconscient. Par exemple : je dois regarder la pièce d’or sous la balle, ou autre chose…
Ne pensez PAS à la technique, faites CONFIANCE à votre subconscient.

Secret numéro 7Ayez une routine zen 

Ayez une routine de préparation fluide : approche de la balle, alignement, position… car cela va donner le rythme à votre swing, vous déconnecter de votre environnement. Préparer et régler votre tempo… Votre subconscient va alors agir pleinement, vous même lui faisant confiance.

Secret numéro 8Mettre son énergie dans la tête de club

Mettre mentalement toute votre énergie dans la tête de club.

Vous devez sentir et visualiser mentalement la tête de club tournant autour de vous en faisant le swing.

Ce sera très efficace pour éviter que le conscient ne prenne le dessus !

Secret numéro 9Visualisez votre coup 

Visualiser son coup : la trajectoire de la balle, le point de chute… voilà qui est difficile, mais puissant.

Entraînez-vous chez vous à vous déplacer dans votre appartement ou votre maison les yeux fermés.

Mais pour cela  regardez d’abord devant, yeux ouverts les obstacles, puis déplacez-vous en fermant les yeux et en vous arrêtant à chacun des obstacles si vous pensez en avoir un, alors, ouvrez vos yeux pour voir si vous y êtes ou à combien de mètres. Refermez-les puis continuez… Toujours imaginer yeux fermés le décor autour de vous.

Secret numéro 10Puttez les yeux fermés 

Faites le test de putter les yeux fermés. Sur le green, vous regardez l’endroit où vous voulez envoyer votre balle, un cercle de 60cm autour du trou. Puis placez votre putter pour tirer, fermez les yeux et tirez votre coup. Imaginez où la balle est arrivée et alors ouvrez les yeux pour comparer. Refaites le plusieurs fois et régulièrement, vous verrez des progrès rapides… Etonnant car plus vous regardez la cible rapidement, plus vous vous approcherez du trou !

Le cerveau calcule très vite et une image brève de la cible est plus efficace, celle-ci est enregistrée par le cerveau.

Secret numéro 11Donnez des ‘sens’ au putter 
Pour putter à quelques mètres de la cible sur un green plat :

  • Placez votre putter et mettez vous en position
  • Regarder une fois la cible
  • Dites-vous : « je veux mettre ma balle dans le trou »
  •  J’entends le bruit de ma balle qui tombe
  • Je vois la trajectoire à suivre sur le green par la balle…

Faites votre put sans regarder où va la balle…elle ira droit dedans/ ou presque, ou juste à côté !
Votre subconscient a agit seul, sensible à l’image, au son, et film le mouvement de la balle que vous lui avait donné !

Secret numéro 12Filmez 

Visualisez votre coup comme dans un film ou à l’aide d’une ou de quelques images, d’un son…
Identifiez-vous à un joueur que vous voudriez imiter par son style.
Imaginez la trajectoire, le lieu où vous voulez que la balle tombe. Votre subconscient fera ce qu’il faut pour réussir votre coup.
Visualisez, ayez confiance, sentez avec vos sens…

Secret numéro 13Réussissez votre coup avec le driver 

  • Ne cherchez pas à frapper la balle de toutes vos forces avec les poignets tendus, car cela se répercute alors dans vos épaules qui deviennent trop tendues…
  • La balle ne doit pas être l’objectif du swing mais elle est seulement sur le chemin du swing…
  • Ayez plutôt en tête la cible précise que vous visez positivement, c’est tout.
  • Réduisez vos pensées à une, comme la cible visée, avec sa distance.
  • Choisissez une cible proche et accessible, plutôt que loin vous obligeant à vouloir taper trop fort.

Secret numéro 14Comment avoir un swing répétitif ? 

Le tempo est la base d’un swing régulier, répétitif ! Il est basé sur une rotation du corps, du buste et des bras à la  vitesse correcte.

Il est plus facile de contrôler de façon répétitive la rotation du buste à 4 km/h que celle des bras qui tournent à 30km/h !

Donc c’est la rotation du buste, des épaules et des bras qui fait le tempo du swing et qui sera répétitif.

Quand le corps tourne LES BRAS DOIVENT SUIVRE.

Les bras sont liés au corps, le corps ne tourne jamais indépendamment des bras. Le tempo est le même pour tous les coups et avec tous les clubs !

La puissance vient du corps qui s’enroule au backswing et puis se détend pendant que l’on traverse la balle en libérant les poignets…

Secret numéro 15Faites un léger divot 

Comment faire un divot qui indique un excellent swing ?

Il s’agit de légèrement entrer la tête de club dans le sol après avoir tapé la balle.

Cela indique une bonne frappe de balle, que les bras étaient bien tendus, mais sans tension interne, avec un bon mouvement de rotation du bas du corps au downswing, et avec une légère inclinaison de l’axe de rotation du swing.

Alors faites un divot pour vérifier votre swing !

Secret numéro 16Bras tendus 

A l’adresse ayez vos bras bien tendus mais sans tension pour avoir plus de vitesse avec un rayon de rotation plus grand. La balle ira plus loin et votre swing sera plus précis. 
Si vous avez des bras en arc, ils vont se tendre au downswing avec la force centrifuge, d’ou une mauvaise frappe de balle…

Secret numéro 17Choisissez bien votre matériel 

Il est assez ahurissant de voir la méconnaissance des joueurs dans le choix du matériel de golf et pourtant ceci est extrêmement important pour votre jeu !

Par exemple, voyez l’influence qu’à la tête de club sur votre jeu :  sa forme, sa profondeur, sa taille,son angle de face… Tout cela diffère entre les marques, pour le même club…
Une tête de bois 3 par exemple plus profonde, et de face plus petite entraînera une trajectoire plus haute avec plus de spin : 3700 RPM (PING), alors qu’ une tête moins profonde et de face plus large donnera moins de spin : 3200 RPM avec une trajectoire plus basse (TOUR edge).
Ce choix est Important pour la distance et surtout si il y a du vent.
Plus de détails ! dans la rubrique
Checklist du sac de golf, comment choisir ses clubs.

Secret numéro 18Frappez la balle au chip en descendant 

Surtout ne frappez pas à l’équateur de la balle ou au dessus.
Donc, balle en arrière à l’adresse. Placez le club avec le manche tourné vers votre poche gauche. Placez votre main gauche sur le club et voir 3 ou 4 articulations de celle-ci, puis placer la main droite. Faire un Backswing court… frappe en descendant… fin bras tendu devant et voici un chip réussi !

Secret numéro 19Positionnez la balle à l’adresse selon les clubs

  • Pour le driver mettre la balle au talon gauche.
  • Pour les bois 3… à fer 7 déplacer la balle à une balle du talon gauche.
  • Pour les fers 8, 9 PW, SW… déplacer la balle à 2 balles du pied gauche. Et voilà !

Secret numéro 20Ayez le bon écartement des pieds à l’adresse 

  • Pour les fers 8,9 PW, SW : mettre les jambes écartées de façon à ce que les bras pendent verticalement et que les mains touchent les poches.
  • Pour les bois 3… au fer 7 : écarter le pied gauche en l’éloignant d’une balle.
  • Pour le Driver : écarter le pied gauche en l’éloignant de deux balles. Simple, non ?

Secret numéro 21Travaillez d’abord la fin du swing 

Le swing est réussi quand le ‘follow through’ et ‘finish’ (la fin de votre swing après avoir ‘traversé’ la balle) est correct. Commencez par vous entraîner D’ABORD à cette fin de mouvement qui est capitale.

Sans balle ni club faites le mouvement du buste, des épaules et des bras dans cette phase finale du swing, en tournant de la position à l’adresse vers la fin du swing, mains jointes. Surtout bien ramener le genou droit contre la jambe gauche. Ce mouvement de genou est capital. A la fin vos mains sont derrière votre épaule gauche. Vous simulez ainsi le swing après la frappe de la balle.

Bien finir son swing de façon répétitive garantit un swing réussi.

Entraînez-vous, cela vous aidera à bien traverser la balle en pensant au point final du swing et non de la frapper.

Vous verrez l’impact incroyable aussi sur votre tempo.

C’est normal au début si vous vous sentez déséquilibré à la fin du mouvement, votre cerveau doit s’y habituer.
Voyez aussi la section Rythme et tempo.

Secret numéro 22Ne frappez pas, mais traversez la balle 

L’erreur à ne pas faire surtout c’est de chercher à taper la balle de toutes ses forces pour la faire aller loin.

C’est un réflexe qui entraîne des bras tendus, raides, en plus, en levant la balle, vos bras se replient en frappant… et  vous vous relevez pour voir où va la balle… pour en plus la topez. La balle est incontrôlable…
DONC ne pensez plus à la balle, accélérez progressivement pendant le downswing en balayant au passage la balle pour atteindre le point final du swing.

Secret numéro 23Puissance étonnante des images mentales au swing 

L’erreur est de penser technique au swing ! NON, ET ARRETEZ CELA ! Occupez votre esprit (le conscient) par des IMAGES pour laisser faire votre subconscient comme vous l’explique simplement la section : Techniques de visualisation au golf
Par exemple, en faisant le swing pensez fortement à la tête de club, et non à la balle, et essayez alors d’imaginer de visualiser,de deviner mentalement le mouvement et la position de la tête de club pendant qu’elle tourne autour de vous. Vous ne la voyez pas ‘physiquement’ tout le temps.

ESSAYEZ, ou d’autres techniques de visualisation proposées, vous serez bluffé !

Secret numéro 26 : Vérifiez votre position parfaite à l’adresse 
Bras tombant, bien droits tendus mais sans tension avec le fer 7 placé dans vos mains, reposant au sol :

  • Reculez votre postérieur
  • Fléchissez vos jambes
  • Relevez la poitrine

Vérifiez que votre club soit parallèle de votre cuisse et à 20cm environ d’elle. Alors c’est parfait, swinguer !

Secret numéro 27Vérifiez en haut du swing votre poignet et la face du club 

En haut du swing vos poignets doivent avoir une bonne position et pour cela :

  • Regardez si vous avez deux ou trois plis à la jointure du poignet gauche qui est armé.
  • Vérifiez que la face du club soit bien dirigée parallèlement à la ligne de cible.
  • Pour être dans le bon plan, vérifiez pendant le backswing, bras à ‘9Heures’ que votre manche de club pointe vers le sol, derrière la ligne : balle – cible. Et allez-y !

Secret numéro 28 : Vérifiez de garder la même position à l’adresse quelque soit le club 

Pour tous les clubs la position du corps et des jambes reste la même, l’angle du corps reste le même !

Ce qui change suivant les clubs c’est l’angle des poignets des mains qui tiennent les clubs et l’éloignement des têtes de club.

Secret numéro 29Comment avoir toujours la face du club bien perpendiculaire à la ligne de jeu à l’impact de la balle? 

Un degré d’écart dévie votre balle de 4m à 200m, 3 degrés la feront sortir du fairway !

N’utilisez pas vos mains pour corriger car cela est très imprécis ! Il vaut mieux utiliser la force de rotation (inertie) de votre tête de club, qui elle est toujours la même.
A l’adresse, on l’a vu, vos bras sont bien droits avec la face de club perpendiculaire à la ligne de visée.

Au downswing, vous démarrez le mouvement de rotation à partir du pied droit, en déroulant votre buste, les épaules entraînant ainsi les bras…

Les bras ne cherchent pas à frapper. Le bras gauche reste bien droit et le bras droit plié se tend par la force de rotation. Les deux bras sont tendus seulement à 1m après la balle avec un bois, à 0.5 m avec un fer.

Ceci est dû à la légère inclinaison de votre colonne vertébrale au downswing par rapport au backswing.

Par conséquent  votre face de club est bien perpendiculaire lorsque vous traversez la balle, bien que vos deux bras ne soient pas encore tendus.

Donc à l’adresse :

  • bras bien droits
  • aucune tension dans vos bras
  • ne cherchez PAS à frapper la balle
  • laissez la force de rotation de vos épaules entraîner bras, mains, club…
  • vérifiez que vos bras sont tendus APRES avoir frappé la balle.

Vous serez alors étonnés de votre belle trajectoire bien droite !

Secret numéro 30 : Le swing à l’envers

C’est très efficace : faites un swing à l’envers du finish à l’adresse en inversant mouvement, vitesse et accélération. Faites-le plusieurs fois. Cela ancre le fait que le swing soit un mouvement global où on accélère à travers la balle… Etonnant le résultat. Essayez !

Secret numéro 31 : Un ressort qui se tend

Le corps doit s’enrouler comme un ressort qui se tend au backswing avec les épaules qui tournent par exemple de 90 degrés, les hanches de 45 degrés, les genoux de 25 degrés et les pieds de 0 °. Les épaules tournent ‘horizontalement’, au backswing, en ‘voyant ‘ votre épaule gauche tourner autour de l’axe de votre colonne vertébrale, presque horizontalement. L’épaule en tournant entraîne le bassin et les jambes… Faites bien tourner les épaules et voyez votre swing devenir régulier et puissant…

Secret numéro 32Position de la main droite sur le grip

Vérifiez que la main gauche soit bien placée comme indiqué précédemment.

Placez le manche en travers de la main droite, sur la deuxième articulation des doigts et refermer la main en enveloppant le pouce gauche. Un V doit apparaitre entre pouce et index, parallèle à celui de la main gauche.  En haut du backswing le club s’appuiera sur ce V de la main droite et non sur le pouce, très important. La main droite ne sera pas ‘moteur’.  Essayez ! 

Secret numéro 33 : La pression du grip

Question souvent entendue : comment savoir quelle pression exercer avec la main sur le club?

En fait, votre pression doit varier : à l’adresse légère pression ‘4’ sur une échelle de 20 (20 = main très serrée).

En haut du backswing  la pression a augmenté à ’16 sur 20′ mais votre poignet reste toujours souple, (comme pour fouetter), pas de tension…  

Il faut en effet bien tenir le club en main car vous allez accélérer au downswing. Après avoir frappé la balle, léger relâchement de la pression à ’15 sur 20′. Pour serrer, serrez avec les 3 premiers doigts en partant du petit doigt de votre main gauche. Cela vous évite toute tension ailleurs.

 Secret numéro 34 : La trajectoire de la balle dit tout

En Inde, on dit au golf  ‘Be the ball’…  Quel joueur de golf pense à analyser son swing à partir de la trajectoire de celle-ci, à part le slice ?

La qualité du swing est une position correcte et répétée de la face du club à l’impact et peu importe la technique utilisée !

La trajectoire de la balle sera le reflet de votre swing.  Pour chaque coup d’un parcours (ou au simulateur) notez la trajectoire, distance, hauteur, distance en vol et roulée, niveau de spin.  Vous allez être étonné de l’analyse de votre jeu par la trajectoire de la balle.

Au swing, pensez point de chute de la balle, cible, trajectoire visualisée ensuite frappez puis analysez la trajectoire de votre balle obtenue !

Secret numéro 35 : L’entraînement visuel au swing

La vue a un rôle important au golf pour s’aligner par exemple. Il faut aussi s’entraîner ‘à voir’ le relief du parcours, les distances, les obstacles… et regarder  où va la balle.

  • Utilisez pour vous aider la ligne sur votre balle de golf, la ligne dessinée sur votre putter, la forme du dessus de la tête de votre bois de parcours…
  • Entraînez vous à balayer de vos yeux le parcours, du plus près au plus loin.
  • Voyez sans hésiter (sinon c’est la confusion pour votre cerveau) la zone où vous voulez que la balle tombe avant de rouler.
  • Fixez une zone comme objectif plutôt que le drapeau tout petit et éloigné.
  • Plus votre cible sera vue rapidement, meilleur sera le résultat de votre swing ! C’est l’effet « flash » des publicités.
  • Etonnant et essayez.  

Secret numéro 36La routine    

La routine est comme le pilote d’avion qui enchaîne une série de contrôles aux commandes et ceci de façon méthodique, pour ne rien oublier !

Au golf, il faut car n’étant pas un pro, vérifier un certain nombre de points au swing qui ont été mémorisés et ceci de façon ‘automatique’. Cela permet de se concentrer sur le jeu aussi, avant le swing, tout en permettant d’être régulier. Développez une routine !

Secret numéro 37 : L’amplitude du swing

La question : quelle amplitude du swing doit on avoir pour la puissance du coup ?

Deux réponses :

– D’abord s’entraîner avec un swing de 1/3, 2/3 et plein swing en chip, lob et pitch et voir la distance parcourue par la balle ce qui donne une idée, soit 9 chiffres. Cela crée une expérience pour le cerveau. 

– Ensuite, sur le parcours laisser sa vue et son subconscient agir pour régler sa puissance de swing, sans réfléchir et c’est tout. Comme lorsque vous jetez un papier dans la corbeille à 5 m, sans réfléchir ni calculer. Vous visez, lancez et il tombe à l’intérieur !

Secret numéro 38 : Au swing la tête peut bouger             

 Lorsque vous jetez une balle placée dans votre main à l’intérieur d’une corbeille, vous bougez la tête.

Au golf le problème est que l’on vous dit de ne pas bouger la tête en fixant la balle. Du coup on a tendance à chercher à frapper la balle alors qu’il faut traverser la balle.

Ensuite on peut bouger la tête horizontalement pour permettre aux yeux de se déplacer, mais au même niveau ‘parallèle’, sans baisser la tête.

Cela permet de maintenir son centre de gravité qui se déplace avec le mouvement du swing.

Secret numéro 39Bras gauche tendu ou pas tendu

En haut du backswing : faut-il avoir le bras gauche parfaitement tendu ?

Non, c’est à l’adresse qu’il faut l’avoir bien tendu, mais sans tension et aussi au downswing en frappant la balle pour maintenir ainsi un rayon de rotation constant.

En haut du backswing on peut le plier légèrement pour ne pas avoir trop de tension et ensuite par contre au downswing le re-tendre.

Cela permet ainsi d’éviter toutes tensions qui rendent rigides épaules, buste…

 Secret numéro 40Regardez devant la balle et non la balle

En position à l’adresse, essayez de regarder plus loin que la balle qui est devant vous, cela maintient le dos plat, la tête redressée avec une position assez verticale, pas trop penchée en avant.

Avantages : vous cessez de vous focaliser sur la balle en cherchant à ‘taper’ dessus et cela facilite beaucoup la rotation de votre corps au swing.

Secret numéro 41L’entraînement

Venir au practice en sachant ce que vous voulez y faire :

Tester un ou deux ‘secrets’ de golf swing clinic pour voir leur efficacité, pas plus, avec un seau de balles.

Si cela est efficace s’entraîner en l’appliquant pour le mémoriser mentalement et musculairement.

Surtout ne testez pas tout, vous mélangeriez tout, et adoptez ce qui fonctionne !

Secret numéro 42 : Faites un swing inversé

Le slice est dû en particulier à la tension des bras, des épaules et au fait que l’on cherche à frapper la balle. Prenez votre driver ou bois 3 à l’envers, par la tête. Faites dix swings devant vous, dans l’air, de la fin au début, à petite vitesse, puis dix fois rapidement. Sentez la différence ! en tension musculaire, en stress… ‘SWING EASY’ dit-on aux US, en rythme, relaxé : refaite les 10 swings dans l’autre sens lentement et sentez la puissance calme, naturelle comme si vous lanciez une balle…

Secret numéro 43 : Un début de backswing en Y

A l’adresse formez un ‘Y’ avec vos bras et le club. Démarrez lentement le backswing avec le ‘Y’ sur 2/3 de mètre, bras, mains et club liés ensemble. Comme vous faites au putter ! Le putter est un mini swing. Puis continuer le swing. Cela vous assure une meilleure régularité de frappe bien perpendiculaire. Essayez…

Secret numéro 44Les jambes moteur du swing

Les jambes à l’adresse doivent être activées pour préparer le mouvement. 

On ne se sert pas assez des jambes. Ayez vos jambes comme celles du gardien de but prêtes à bondir ! 

Pliez-les jusqu’à ce que vos lacets ne soient plus visibles et pas plus. Elles sont prêtes à être utilisées au downswing… 

Et GO

Secret numéro 45Que doit on regarder à l’adresse ?

La balle certes mais par exemple le label de celle-ci ou une de ses lettres, du moins au début.

Mais c’est Vrai et Faux.

Il faut en effet ‘voir’ la balle (cela permet de garder la tête immobile) mais il faut focaliser son esprit sur le mouvement de ses épaules ou alors la trajectoire de la tête de club ‘imaginée’ ou tout autre chose. Ne PAS focaliser son esprit sur la balle sinon on cherche à la frapper ! et on rate son swing. ‘Voyez’ la balle (ne la ‘regardez’ pas fixement) mais en vous focalisant mentalement sur autre chose, ce qui en plus libère votre subconscient qui va faire ce qu’il faut tout seul. Et, LACHEZ vous !

Secret numéro 46Position des yeux au swing

Ils sont horizontaux, regardant la balle, au backswing avec une légère translation en arrière et au downswing ils sont horizontaux, jusqu’à ce que vous frappiez la balle. Ensuite, ils sont inclinés vers la cible car votre buste l’est, après avoir frappé la balle.

Vérifiez bien cela, sinon vous allez frapper la balle trop haut.

Secret numéro 47Pied droit à l’adresse

Tournez-le de 5 degrés, ouvert, mais pas plus. Vous devez en effet ne pas trop tourner pour assurer une bonne tension du corps qui s’enroule au backswing, comme un ressort. C’est ce qui fera la puissance ET la régularité. Donc, vérifiez le pied droit et armez le ‘ressort’.

Secret numéro 48Le coup ‘Punchy’

Très utile quand vous voulez faire un coup où la balle doit voler bas, car trop de vent, sous un arbre…

Utilisez un Club 6 au maximum, balle en arrière, au niveau du bout du pied droit, mains très en avant, grip fort (trois articulations de la main visibles) backswing et downswing vertical, avec une fin de swing court.

Travaillez ce coup pour régler distance et hauteur, il vous aidera souvent.

Secret numéro 49 : L’échauffement

Club derrière le cou, tenez-le aux deux extrémités, et faites un mouvement circulaire des EPAULES seulement, pour faire enrouler et dérouler le corps.

Secret numéro 50 : Position des genoux

Attention de ne pas écarter les genoux vers l’extérieur, à l’adresse, ni trop à l’intérieur ce qui risque de vous faire vous ‘balancer’.

Dirigez vos genoux vers l’avant, les pieds non tournés vers l’intérieur. Vous pouvez très légèrement tourner le genou droit vers l’intérieur et vous appuyer sur l’intérieur du pied droit pour assurer un appui fixe de rotation sur la jambe droite.

Secret numéro 51Tenue du putter

Il y a plusieurs façons de le tenir, mais assurez-vous dans tous les cas que vous tenez le putter avec les deux pouces sur le dessus. Cela garantie une coordination des mains.

Comment aligner la face de club vers la cible ?

La cible au swing est en général loin, il faut donc trouver un point intermédiaire à moins d’un mètre devant la balle. Pour cela, placez vous derrière la balle, viser la cible et repérez au sol une marque à moins d’un mètre: herbe jaune, petit trou, racine… Placez votre club, face alignée avec la marque et ensuite alignez vous. C’est tout.

Quelle rotation des hanches ?

La torsion contrôlée du corps permet puissance et REGULARITE. Ce sont les EPAULES qui en tournant de 90° au backswing entraînent les hanches qui tournent de 45° PAS PLUS, et les genoux de 20°.

Les bras solidaires du corps suivent. Ne tournez pas volontairement les hanches qui tourneraient trop de plus de 60°, mais laissez les épaules le faire. Alors votre swing sera puissant, plus contrôlé et plus régulier.

Apprenez à ‘retarder’

Au downswing, prenez l’image du pêcheur qui jette sa ligne vers l’avant, il diminue son angle de poignet avant de lancer vers l’avant la ligne, qui est en ‘retard’, derrière. Au downswing au lieu de relâcher le poignet dès le début, ajoutez du ‘retard’ en diminuant l’angle de votre poignet. Le club rattrape ensuite les mains au moment de la frappe de la balle qui est amplifiée.

Rôle du coude droit

Le coude droit supporte le club en haut du backswing, permettant de sentir un swing ‘compact’.

Le coude permet au downswing de stabiliser la rotation de l’épaule dans le plan correct.

Swinguez dans l’herbe très épaisse

Faire comme dans le sable d’un bunker : contactez l’herbe d’abord, pour lever la balle avec un coussin d’herbe sans la terre !

Gardez la tête derrière la balle

A l’impact de la balle gardez la tête derrière celle-ci et votre colonne vertébrale doit faire un angle vers la droite. Cela entraîne une position dynamique et puissante, et un  relâchement du club ensuite. 

Quel angle d’inclinaison à l’adresse?

Regardez devant vous à 2, 3 mètres, cela donne l’inclinaison de votre poitrine. Votre épaule, genou et lacet de chaussure sont en ligne verticale, vérifiez le avec votre club.

Les épaules

Tournez les épaules comme les ‘pales d’un hélicoptère’, dans le même plan, dans un mouvement circulaire, pendant le swing. Sinon vous perdez en régularité, risquez de toper, perdez en précision, en énergie…Vérifiez bien la rotation de vos épaules.

Mouvement de la tête

La tête n’est pas immobile au swing mais se déplace de quelques centimètres horizontalement entre le début du backswing et la frappe de la balle. C’est normal, vous tournez autour de votre jambe droite au backswing et de votre jambe gauche au downswing.

La routine

Ayez une routine pour vous placer au swing, cela vous permet ainsi de vous concentrer sur le jeu et ne rien oublier de la checklist : votre écartement des pieds, votre grip, votre alignement…

Faites un waggle

Le waggle est un mouvement volontaire du club avant de tirer un coup de club. Cela vous dynamise et vous donne votre tempo. Un waggle efficace est de faire un mini backswing de 6H à 9H derrière la balle. Cela vous permet de sentir un rythme agréable et décontracté et de ralentir votre swing.

Moins c’ est plus

Bougez moins pour de meilleurs résultats. SI vous faites un swing trop large et à votre puissance maximale, alors  vous allez jouer avec vos bras, raidir vos muscles, chercher à frapper la balle… Développez plutôt votre enroulement et déroulement de votre corps, sentez le pour le mémoriser. Faites un mouvement compact, stable, corps enroulé et déroulé… en gardant une marge de puissance.

Inclinaison correcte du haut du corps

On parle ici de l’inclinaison du haut du corps  vu de face, au downswing. Vous inclinez le buste à droite légèrement vers l’arrière, au downswing, alors que vos jambes et hanches se déroulent vers l’avant entrainant les épaules et les bras et le club. Cela sera automatique si vous tournez bien le bas de votre corps, donnant alors la bonne inclinaison à votre buste et la bonne trajectoire au club. Essayez!.

Tournez le bas de votre corps

Au downswing il faut absolument utiliser la rotation des jambes et des hanches pour donner de la puissance, rythme, régularité. Dès le début du downswing tournez votre bas du corps vers la cible entrainant alors votre buste et les bras, et donc le club. Entrainez vous à cela, en faisant cette rotation du bas et donc aussi du haut de votre corps. Vous verrez les résultats étonnants!

Quand faire un chip ou faire un pitch?

On a vu pour les chips les différents ratios vol de la balle sur roulement de la balle sur le green, en fonction des clubs choisis. Il faut donc évaluer sur le parcours, près du green, les distances entre vous et le point de chute de la balle sur le green (1Mètre du bord du green) et entre vous et le trou. Plus on s’éloigne du green et donc du trou, plus le vol et roulement risquent d’entrainer la balle trop loin du trou. Il faut donc alors faire monter la balle plus haut pour qu’elle roule moins ou peu, c’est le pitch. En général on ne fait plus de chip à plus de 10M du green, mais un pitch.

Le chipping réussi à tout coup

C’est un coup très important autour du green qui ressemble à celui du putter. Il faut faire descendre le club sur la balle. Pour cela tenir le club de la main gauche en voyant les 4 articulations de votre main. Le club est ainsi penché vers l’avant naturellement et vous placez alors votre main droite normalement. Pieds presque joints, balle en arrière, votre corps étant positionnés à 30 – 50cm derrière la balle seulement. Faites un petit swing à 7-8 Heures comme celui du putter, pour faire tomber la balle sur le green à 1M du bord du green. Elle roulera ensuite en fonction du club choisi.

Ratio vol/roulement au chipping

Au chip il faut connaitre les ratios du vol de la balle et de son roulement au sol, ils sont primordiaux par club. Le vol de la balle doit atterrir sur le green, à un Mètre du bord du green devant vous, dans tous les cas.

Sand wedge ratio 1 sur 1 – vol sur roulement- Pitching wedge ratio 1 sur 2- Fer 9 ratio 1 sur 3        -Fer 8 ratio 1 sur 4- Fer 7 ratio 1 sur 5

Il vous suffit alors d’estimer la distance de vous à 1M du bord du green sur le green et  de vous au drapeau, et donc vous en déduisez le ratio. Le point de chute de la balle est sur le green, à 1M du bord du green devant vous!

Cela vous donne le club à choisir, en fonction de votre position, et en faisant  le même swing.

Au chipping changez de club

Vous êtes en bord de green. Selon la distance à parcourir qui dépend de la position du drapeau sur le green, variez les clubs: sandwedge à quelques mètres, fer 9 à 10, 15m, fer 7 à 20, 25m. Mais faites le même coup où la balle atterrit au même endroit à quelques mètres de vous, mais roule plus selon le club pris.

Comment augmenter la vitesse de votre swing?

Ne pas faire le swing avec les bras, mais avec l’enroulement du HAUT du corps puis le déroulement du BAS du corps. C’est exactement comme un coup de fouet. Faites le swing sans balle, en l’air comme un ‘coup de fouet’ et sentez le mouvement. Essayez vous verrez les résultats étonnants!! ensuite.

Faites le swing au ralenti

Faites un swing au ralenti pour tester un des secrets de swing et pour en vérifier le résultat. Construisez ainsi votre swing par petites modifications testées d’abord au ralenti. Sentez bien ce que vous faites au ralenti, vérifiez certaines positions.

Que faire si votre swing se dérègle?

Cela veut dire que vous vous mettez à jouer avec les bras! STOP. STOP. STOP. Au backswing ce sont les EPAULES qui tournent pour enrouler votre corps comme un ‘ressort’ qui se tend. Au downswing c’est le bas de votre corps, jambes et hanches, qui accélèrent le déroulement de votre corps et donnent la puissance de frappe (et non les bras!). Le swing reviendra, essayez!.

Le secret des secrets

Tous les secrets de ce site sont à tester un par un et ensuite à combiner ensemble. Vous obtiendrez un swing construit par étapes (les secrets), assemblés, et que vous avez testé et répétés. Entrainez vous à la MAISON aussi beaucoup.

Quand faire un chip ou faire un pitch?

On a vu pour les chips les différents ratios vol de la balle sur roulement de la balle sur le green, en fonction des clubs choisis. Il faut donc évaluer sur le parcours, près du green, les distances entre vous et le point de chute de la balle sur le green (1 mètre du bord du green) et entre vous et le trou. Plus on s’éloigne du green et donc du trou, plus le vol et roulement risquent d’entrainer la balle trop loin du trou. Il faut donc alors faire monter la balle plus haut pour qu’elle roule moins ou peu, c’est le pitch. En général on ne fait plus de chip à plus de 10M du bord du green, mais un pitch.

Le chipping réussi à tout coup

C’est un coup très important autour du green qui ressemble à celui du putter. Il faut faire descendre le club sur la balle. Pour cela tenir le club de la main gauche en voyant les 4 articulations de votre main. Le club est ainsi penché vers l’avant naturellement et vous placez alors votre main droite normalement. Pieds presque joints, balle en arrière, votre corps étant positionnés à 30 – 50cm derrière la balle seulement. Faites un petit swing à 7-8 Heures comme celui du putter, pour faire tomber la balle sur le green à 1M du bord du green. Elle roulera ensuite en fonction du club choisi.

Ratio vol/roulement au chipping

Au chip il faut connaitre les ratios du vol de la balle et de son roulement au sol, ils sont primordiaux par club. Le vol de la balle doit atterrir sur le green, à un Mètre du bord du green devant vous, dans tous les cas. Cela vous donne le club à choisir, en fonction de votre position, et en faisant  le même swing.

Faites vous une petite carte avec les valeurs de distance par club choisi et amplitude de swing (6H,7H, 8H…)

Au chipping changez de club

Vous êtes en bord de green. Selon la distance à parcourir qui dépend de la position du drapeau sur le green, variez les clubs: sandwedge à quelques mètres, fer 9 à 10, 15m, fer 7 à 20, 25m. Mais faites le même coup où la balle atterrit au même endroit à quelques mètres de vous, mais roule plus selon le club pris.

Au backswing ne gardez pas le conseil: le coude droit près du corps.

Contrairement à une mode ce conseil cela vous donnera un swing trop plat! Votre avant bras plutôt doit être parallèle à votre colonne vertébrale en haut du backswing, à une dizaine de cm du corps.

Rôle du bras droit au swing

Le bras droit dans le backswing reste ‘neutre’ comme le grip neutre. Le bras droit tient dans ses doigts et non la paume le club et ne peut donc que très peu d’action. En haut du backswing le bras droit supporte le club. Après le downswing et la frappe de la balle le bras droit va terminer le swing.

Utilisez le grip pour mettre votre tête de club perpendiculaire à la ligne de tir.

Vous avez en bas du grip de votre club un petit trait qui doit être bien centré sur le grip quand vous le tenez. Sinon votre face de club est ouverte ou fermée. L’aviez vous vu?

Maintenez l’angle de sa colonne vertébrale

Pour être régulier il faut maintenir, pendant le swing, constant l’angle de sa colonne vertébrale que l’on a à l’adresse. Vérifiez le en particulier en fin de swing: vous ne devez pas être droit mais légèrement penché.

Etendez les bras

La rotation de la tête de club se fait sur un rayon constant (longueur du bras gauche + club) autour de l’axe de la colonne vertébrale, et dans un plan incliné.  Du fait de l’inclinaison de votre colonne vertébrale vos deux bras seront tendus 50cm environ après avoir frappé la balle et non au moment de la frappe. Cherchez et pensez à tendre vos bras 50cm après la balle, vous obtiendrez une frappe nette, précise. Efficace, essayez!

Comment augmenter la vitesse de votre swing?

Ne pas faire le swing avec les bras, mais avec l’enroulement du HAUT du corps puis le déroulement du BAS du corps. C’est exactement comme un coup de fouet. Faites le swing sans balle, en l’air comme un ‘coup de fouet’ et sentez le mouvement. Essayez, vous verrez les résultats étonnants!!.

Pour comprendre le plan de swing et le relâchement des poignets

Prenez votre club et placez vos mains basses dessus, jusqu’à toucher le manche du club. Faites au dessus du sol un backswing et vérifiez que quand votre bras gauche est à l’horizontale le club pointe vers le sol presque au niveau de la ligne de tir. Faites le downswing,  et après être passé au dessus de la balle, quand votre bras droit est horizontal, vérifiez que votre club pointe de nouveau presque vers la ligne de tir. Alors vous êtes dans le bon plan de swing et le relâchement de vos poignets est correct aussi.

Corriger une faute peut en amener une autre

Exemple, vous avez modifié votre swing pour avoir les bras plus droits et faisant un large arc de swing. alors vous avez tendance à frapper un peu avant l’arrière de la balle. En fait maintenant vous n’avez pas tourné assez le bas du corps au downswing et il faut donc le corriger. Mais cela veut dire que vous progressez puisque votre premier problème est corrigé! Le swing se corrige ainsi par petites touches. Ensuite vous corrigerez votre angle d’inclinaison du corps pour éviter de toper la balle…

Au backswing ne gardez pas le conseil: le coude droit près du corps.

Contrairement à une mode ce conseil cela vous donnera un swing trop plat! Votre avant bras plutôt doit être parallèle à votre colonne vertébrale en haut du backswing, à une dizaine de cm du corps.

Rôle du bras droit au swing

Le bras droit dans le backswing reste ‘neutre’ comme le grip neutre. Le bras droit tient dans ses doigts et non la paume le club et ne peut donc que très peu d’action. En haut du backswing le bras droit supporte le club. Après le downswing et la frappe de la balle le bras droit va terminer le swing.

Stratégie de swing

Avant de faire un swing 3 étapes:

  •  Evaluez la situation (terrain, distance, vent, taille de l’herbe…)
  • Evaluez les options ( lieu de chute, cible…)
  • Choisissez le coup (chip, pitch, lob, club…)
  • ET soyez zen
  • Visualisez le coup
  • Soyez confiant

Au Swing une fois que vous connaissez la technique du swing passez à l’étape suivante développez CONFIANCE + CONCENTRATION = PERFORMANCE

Vous changerez de dimension de jeu et de résultats.

Ayez pour chaque coup UN objectif bien défini,

Focalisez vous sur LA tâche à accomplir pour obtenir un résultat et NON sur le résultat pour obtenir les moyens,

PAS de pensées conscientes de ‘technique’ de swing,

N’ayez PAS de doute ni d’anxiété,

Jouez dans le présent SANS penser au futur ou passé,

Ne contrôlez PAS vos gestes de façon consciente,

JE donne un ordre ‘faire un swing’ (votre système conscient) à MOI qui l’exécute (l’inconscient) tout seul,

VOUS REUSSIREZ en engageant corps et âme vers l’avant sans retenue. Essayez vous verrez en ‘lâchant votre swing sans hésiter…’Abandonnez le besoin de contrôler vos gestes (votre cerveau inconscient est libéré et agira seul)…

Bougez la tête au swing!

En portant votre poids sur la jambe droite au backswing votre tête se déplace horizontalement à droite de plusieurs cm en tournant légèrement. Normal et nécéssaire! Plus votre écartement des pieds est grand plus votre tête se déplace, en particulier avec le driver.

Respiration et swing

Respirer de plus en plus profondément augmente l’amplitude des mouvements. Etonnant. Vous pourrez augmenter l’amplitude de votre swing en respirant au backswing par le nez et expirer par la bouche au downswing. Essayez en amplifiant votre respiration et votre swing va monter en puissance, en flexibilité.

Swing et flexibilité

Le swing c’est aussi un entrainement de flexibilité du haut du corps, selon votre âge. Des épaules arrondies, des muscles tendus du haut du corps, du cou vont affecter votre swing. Détendez vos muscles!

Swing et Tensions

Assurez vous de ne pas avoir de tensions dans les épaules, hanches, cuisses, mollets. Par exemple des mollets tendus vont faire répercuter cette tension jusqu’au cou et ruiner votre équilibre de swing!

Swing souplesse

Pour un bon swing quelque soit votre âge, vous devez vous entrainer à maintenir une certaine souplesse. La souplesse, la fluidité du mouvement, la flexibilité, le tempo sont des clés du swing, autant que la technique et la puissance. Si une de ces clés vous manque vous pouvez compenser par une autre. Garder un bon tempo par exemple compensera une perte de souplesse avec l’âge.

Puissance de swing

On a vu que le bas du corps et les hanches sont nécessaires pour donner la puissance du swing. Vous devez mémoriser cette puissance générée: faites des swing  en l’air au dessus de la balle, de plus en plus rapides, entendez le sifflement du club. Associez et mémorisez ce sifflement symbole de puissance. Quand vous jouez vous ferez naturellement un swing puissant en croyant entendre le sifflement.

Swing et pitch

Comment contrôler la distance parcourue par la balle: faire varier l’amplitude du swing est difficile à contrôler pour faire varier la distance. Alors contrôlez la position de la balle entre vos pieds en avant ou en arrière et la position de la face de club plus ou moins ouverte, à l’adresse. NE  ralentissez pas en traversant la balle. Essayez, et notez vos résultats!!

Différence entre pitch et chip

Au chip se fait à moins de 10m du green, la balle doit voler peu et rouler ensuite plus. A plus de 10m vous risqueriez que la balle roule trop avec un chip, il faut faire voler la balle plus haut pour qu’elle roule peu et s’arrête: c’est le pitch.

Position de la tête

Au backswing la tête recule un peu, gardez alors cette nouvelle position de la tête au downswing. Votre tête sera ainsi bien derrière la balle. Un autre moyen est de mettre le label de la balle derrière la balle afin que vous le voyez et donc de maintenir la tête en arrière au backswing.

SWING trop plat

Contrôlez que votre swing n’est pas trop plat très simplement: en haut du backswing votre club doit être au dessus de votre tête. Vérifiez le dans un miroir ou reflet de fenêtre. Sentez vous confortable en haut du backswing, avec le bras droit pas trop plié.

Astuce pour sortir d’un rough léger L’herbe va s’interposer entre vous et le club. Prenez votre club avec un grip normal et faites tourner le club dans vos mains pour qu’il soit ouvert. L’herbe ayant tendance à fermer le club à la frappe ce sera compensé par le club ouvert. Très efficace!…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *