MATERIEL

Le Fitting est-il devenu primordial ?

L’histoire est vraie pour une grande majorité de golfeurs en Amérique. Malheureusement, c’est une tragédie qui échoue continuellement à répondre à des questions précises sur les clubs de golf

– des questions qui devraient être posées afin de vous assurer d’avoir le bon équipement pour vous-même.

  • Connaissez-vous la vitesse de votre club?
  • Que diriez-vous de votre taux de rotation?
  • Quel est votre angle d’attaque?
  • Savez-vous quel type de pointage d’arbre vous avez besoin?
  • Quel loft vous donne le meilleur contrôle de rotation?
  • Quel est le taux de rotation idéal de toute façon?

Toutes ces questions sont des choses dont le golfeur commun connaît très peu. La plupart des golfeurs prennent leurs décisions sur quel conducteur acheter en fonction de celui qui va le plus loin sur le simulateur. Mais ces mêmes golfeurs ne comprennent pas que le conducteur correctement adapté fournira le plus grand avantage en termes de précision et de distance, pas seulement la distance mesurée sur un simulateur.

Lorsque vous sélectionnez votre pilote, le taux de rotation idéal pour vous sera probablement entre 1500 et 3000 RPM.

Pour la plupart des golfeurs, le taux de rotation idéal est généralement d’environ 2000 tr / min.

Cependant, votre taux d’essorage idéal dépendra de la façon dont vous jouez la balle spécifiquement. Certains golfeurs sont plus propices à des vols à balles inférieurs ou à des vols de ballon plus élevés. Pour les golfeurs qui ont naturellement frappé les coups plus haut, le taux d’essorage inférieur qu’ils peuvent atteindre, le mieux.

Les angles Loft du conducteur sont aujourd’hui entre 8,5 et 12 ° loft.

C’est une caractéristique que vous connaissez uniquement en examinant votre angle de lancement sur un moniteur de lancement.

C’est une caractéristique de votre propre swing,

Pas quelque chose qui est intégré dans un pilote nécessairement. Entendant cela, vous permettra cependant de sélectionner un équipement qui maximise votre jeu. Par exemple, j’ai frappé la balle très bas; Il est important que j’ai un pilote qui tourne le ballon un peu plus haut que la plupart des conducteurs. La raison en est que mon faible tir de lancement voudra tomber sur la terre par gravité. Spin agit comme une aile d’avion et repousse la balle dans l’air contre la gravité. Parce que mon angle de lancement est très bas, j’ai besoin d’un peu plus de spin pour que la balle soit suffisamment longue pour que mon tir soit acceptable. Pour un joueur si son angle de lancement élevé serait altéré. S’il avait déjà un angle de lancement élevé, le spin ne servirait qu’à augmenter la hauteur de son tir. Dans ce cas, La balle se balançait dans l’air au lieu de continuer son chemin normal. En tant que tel, il est important pour ce joueur d’avoir un faible profil de rotation afin que la balle transporte sa distance maximale.

TRÈS IMPORTANT, COMMENT TROUVER VOTRE SHAFT LE PLUS ADAPTÉ AU GOLF ?
Le shaft, élément important de votre club de golf, il doit être adapté pour vous !
Vous ne connaissez pas votre vitesse ou elle a changé ?

Changez vos shafts, mais pas les clubs !Il n’existe aucune norme concernant la flexibilité des shafts de golf, donc Régular, Stiff, senior, médium, lady doit être vérifié dans tous les cas !!Pour ma part, j’ai toujours des problèmes pour choisir les shafts, sauf si je peux les essayer avec un radar de vitesse de swing ou radar de golf est la meilleure solution et sinon demandez-moi, car j’ai une grande expérience dans les shafts je sais exactement comment évaluer la flexibilité et ceci même sans radar de golf, rien qu’avec des données de longueurs et de hauteurs de balles.
N’oubliez pas que d’acheter un shaft cher d’une grande marque ne vous donnera aucun avantage, aucun !!
Ce qu’il faut c’est trouver le shaft qui est adapté pour vous et même avec une petite marque, vous irez beaucoup plus loin !!

Tous les golfeurs sont invités à ne prendre que 2 minutes pour comprendre pourquoi un ajustement sur mesure professionnel peut aider les golfeurs à obtenir des gains mesurables et à améliorer leur score. Si vous faites partie des millions de personnes qui ont toujours acheté des clubs de golf dans un magasin de vente au détail, dans un magasin professionnel ou en ligne et qui se demandaient pourquoi vous n’aviez pas obtenu les améliorations promises dans les revendications marketing des clubs que vous avez achetés, c’est Il est temps de savoir exactement pourquoi et comment un ajustement professionnel personnalisé peut vous permettre de mieux jouer au golf et d’apprécier le jeu beaucoup plus.

Choisir son putter est un acte très personnel.

Les Putters 2016

Néanmoins, au delà de la simple confiance que le club choisi doit vous inspirer, certains facteurs techniques se doivent d’influer votre choix pour être en adéquation avec votre façon de putter, votre morphologie, voire avec la qualité des greens…

Le classique :

  • Sa forme permet une répartition des masses en périphérie et offre une tolérance au décentrage de la frappe.

  • La tête reste perpendiculaire à la ligne de putt offrant plus de facilité.

Le maillet :

  • Il offre une plus grande tolérance que la forme classique grâce à une inertie supérieure et à une répartition des masses en périphérie de la tête. Volume de la tête procure un mouvement naturel de balancier – lignes de visée souvent plus importantes que sur la forme classique optimisant la précision..

L’offset :

  • «décalage du manche qui se trouve plus en avant de la tête de club». L’offset permet de placer les mains en avant de la balle, facilitant ainsi la rectitude de la trajectoire.

Le lie (l’angle) :

  • C’est l’inclinaison du manche par rapport au sol. En respectant le principe des yeux au-dessus de la balle, quand le putter repose sur la pointe, la balle aura tendance à partir sur la droite. Sur le talon, l’effet est sur la gauche.

L’insert :

  • Nombre de putters possèdent des inserts en matériaux plastiques ou alliages de fers.

  • Choisissez ces clubs si vous avez besoin d’un toucher plus doux, surtout si vous utilisez des balles dites «distance».

Les repères :

  • Les putters qui possèdent des repères visuels peuvent réellement vous aider en cas de difficultés d’alignement par rapport à l’objectif..

La longueur :

  • La longueur du putter s’avère être des plus importantes au regard de la position du joueur devant la balle. La longueur du shaft se doit d’être adaptée à la taille du joueur pour permettre aux yeux de ce dernier d’être au-dessus de la ligne de jeu (favorisant ainsi la visée).

  • La longueur du shaft s’exprime en inchs (un inch=un pouce=2,54 cm).

  • La longueur standard d’un shaft de putter est 35 inchs (taille du joueur supérieure à 1 m 65 – en deçà de cette taille choisissez un shaft de 33 ou 34 inchs).

Le poids :

  • Les putters pèsent entre 400 et 500 grammes. Un putter trop lourd risque d’avoir des incidences négatives si vous avez peu de force dans les mains (femme, sénior, enfant). Un putter peut sembler plus lourd qu’un autre à cause d’une répartition des masses différente. Une sensation de poids en tête peut faciliter l’exécution du geste si vous avez des problèmes de tempo ou de rythme.

  • Putter lourd : pour greens lents

  • Putter léger : pour greens rapides

Ces méthodes sont notamment:

– Le shaft profiling, en application des méthodes proposées par l’AGCP (Association of Golf Clubmakers Professionnal -USA ) et validées par Tom Wishon, la référence mondialement reconnue dans le domaine du clubmaking.

–L’harmonisation des moments d’inertie  ( M.O.I ) de l’ensemble de votre série.

Le MOI est la propriété  physique qui détermine la plus ou moins grande facilité à faire tourner un objet autour d’un axe.

Dans le swing, le MOI s’applique, notamment, à la rotation du club autour des poignets à l’instant crucial du << release >> désarmement des poignets.

C’est également le moment d’inertie qui, dans le downswing, créé une traction plus ou moins grande sur les poignets. Il est donc essentiel que cette force soit constante de club en club.

– La TLT (True Lenght Technology) qui permet de régler tous les fers de telle sorte que le golfeur, aura toujours la même posture à l’adresse, et donc le même plan de swing.

– Le Frequecy Matching qui, associé à la TFT (True Frequency Technology), assure une évolution des sensations d’une grande homogénéité.

Institué aux Etats-Unis depuis une dizaine d’année, le fitting arrive enfin en France et commence petit à petit à se démocratiser. Désormais accessible à toutes les bourses (entre 70 et 200 euros), le fitting est le passage obligatoire pour chaque golfeur souhaitant changer de série. La plupart du temps, les magasins vendent des clubs en taille standard, sans prendre la peine d’étudier votre morphologie ou votre état de santé (il est déconseillé pour une personne ayant des douleurs chroniques au dos, par exemple, de s’équiper avec des clubs trop lourds ou aux shafts trop raides).

Le fitting se passe le plus souvent dans un golf, avec l’assistance d’un professionnel et d’une machine-radar de type Flightscope ou Trackman.

 « Le métier a bien évolué depuis quelques années,  nous pouvions, à l’œil, conseiller nos clients et les orienter vers telle ou telle série. Désormais, aux vues du nombre de shafts sur le marché, le fitting est devenu un passage obligatoire. »

Il faudra au préalable vous adresser à un professionnel en la matière, un fitter. Il vous aidera à déterminer les caractéristiques que doivent revêtir vos clubs pour optimiser votre matériel à vos mesures.

L’objectif de cet article est de vous expliquer de manière simple et accessible pourquoi il est important aujourd’hui de se faire conseiller dans l’achat de sa prochaine série. Nous allons donc vous exposer à travers un descriptif des trois éléments composants votre club (grip, shaft et tête) pourquoi un joueur du Tour Européen ne joue pas les mêmes clubs qu’un golfeur lambda.

LE GRIP :

Le fait de choisir un grip adapté à la taille de vos mains et à votre prise de club est primordial.

Si votre grip est trop épais, vous risquez d’une part de perdre vos sensations club en main, mais aussi de bloquer beaucoup trop vos poignets et donc de faire des pushes. A l’inverse, si votre grip est trop fin,vous aurez alors tendance à trop le serrer, à mettre au contraire trop d’action de poignet et donc de faire des pulls.Une osmose parfaite entre vos mains et votre club est donc déterminante, d’autant plus que c’est avec cette seule partie du club que le joueur est directement en contact. Enfin, il est fortement conseillé de conserver une harmonie de tailles et de modèles de grips au sein de votre série (en excluant bien entendu le putter).

Le fitter sera là pour prendre les mesures précises de vos mains (taille de votre paume et longueur de votre main) afin de déterminer quel grip sera adapté pour vous (il en existe plus de huit pour les hommes).

LA TETE DU CLUB :

A propos du choix de votre tête de club, trois éléments essentiels sont à retenir : la surface de frappe, le lie et la semelle.Concernant la surface de frappe, vous aurez le choix entre une structure large et donc facile à jouer appelée Oversize, qui garantie plus de tolérance et de régularité, ou une surface dite lame ou demi-lame qui nécessite plus de technique dans le swing, mais qui garantie néanmoins plus de précision.

L’adaptation du lie à votre morphologie est également importante. Ainsi, si vos bras sont plus longs que la moyenne, la semelle d’un club tiré d’une série totalement standard sera dite « upright » (car elle reposera sur le talon), et vous aurez tendance à envoyer vos balles à gauche.

A l’inverse, si vos bras sont plus courts que la moyenne, la semelle sera alors trop « flat » (car elle reposera sur la pointe), et vous aurez tendance à envoyer vos balles à droite.

La largeur de la semelle détermine quant à elle le centre de gravité de la tête.

Plus la semelle est large, plus son poids et son centre de gravité sont bas, et plus le club est donc tolérant.

Un lie bien réglé amène une semelle de club bien posée.

Ainsi, le centre de gravité de votre tête sera optimisé pour vous procurer la meilleure frappe de balle possible.

Le fitting vous permettra alors de savoir quel lie appliquer à votre tète de club afin d’obtenir une semelle correctement posée au sol lorsque vous serez à l’adresse.

LE SHAFT :

Le shaft est de très loin l’élément le plus important. Si votre shaft est adapté à votre swing et votre morphologie, alors 80% du travail est fait. Ces dix dernières années, l’éventail de choix de shafts proposé par les différentes marques a littéralement explosé, offrant ainsi à chacun la possibilité de s’équiper de la meilleure des manières.

La première chose à déterminer sera la matière ce celui-ci : acier ou graphite.

Ensuite, il s’agira de savoir quel point de flexion sera le plus adapté à votre swing (haut, médian ou bas).

Enfin, il faudra déterminer sa flexibilité (Light, Regular, Stiffet le poids ce celui-ci, toujours dans un soucis d’optimisation de votre série par rapport à votre façon de taper la balle.

Tout cela demande à la fois une connaissance technique très précise aussi bien du matériel de golf que de la mécanique déployée par le corps humain pour réaliser un swing. C’est là que le rôle du fitter trouve son importance, il est souvent à la fois professionnel enseignant et amoureux du matériel, à l’affut de toutes les nouveautés et de tous les progrès techniques. Enfin, les caractéristiques précédemment établies ne seront pas les mêmes s’agissant d’un fitting pour un bois ou encore un driver, d’où une fois de plus l’importance de se référer à un professionnel.

  Cedric Accrogolf 2,015 Thomas 2014 ableiges

Pour bien choisir chez  http://www.accrogolf.fr/

Le raccord  CUSTOM MONTAGE ou SUR MESURE

Aux Etats-Unis, prés de 60% des ventes sont réalisées avec les clubs sur mesure. En France, 10% des SEULS golfeurs amateurs jouent avec un matériel adapté à leur jeu. cette proportion commencer à augmenter grâce aux séries sur mesure vendues sans supplément de coût par de Grandes Marques comme Taylor Made, Callaway, Ping, Cleveland, …

Choisir son putter est un acte très personnel :

Les Putters 2016

Néanmoins, au delà de la simple confiance que le club choisi doit vous inspirer, certains facteurs techniques se doivent d’influer votre choix pour être en adéquation avec votre façon de putter, votre morphologie, voire avec la qualité des greens.

Le classique :
Sa forme permet une répartition des masses en périphérie et offre une tolérance au décentrage de la frappe. La tête reste perpendiculaire à la ligne de putt offrant plus de facilité.
Le maillet :
Il offre une plus grande tolérance que la forme classique grâce à une inertie supérieure et à une répartition des masses en périphérie de la tête. Le volume de la tête procure un mouvement naturel de balancier, les lignes de visée, souvent plus importantes que sur la forme classique, optimisent la précision..
Les termes utiles à connaître :
L’offset : « décalage du manche qui se trouve plus en avant de la tête de club ».
L’offset permet de placer les mains en avant de la balle, facilitant ainsi la rectitude de la trajectoire.
Le lie :(l’angle) .
C’est l’inclinaison du manche par rapport au sol.
En respectant le principe des yeux au-dessus de la balle, quand le putter repose sur la pointe, la balle aura tendance à partir sur la droite. Sur le talon, l’effet est sur la gauche.
L’insert :
Nombre de putters possèdent des inserts en matériaux plastiques ou alliages de fers. Choisissez ces clubs si vous avez besoin d’un toucher plus doux, surtout si vous utilisez des balles dites « distance ».
Les repères :
Les putters qui possèdent des repères visuels peuvent réellement vous aider en cas de difficultés d’alignement par rapport à l’objectif.
La longueur :
La longueur du putter s’avère être des plus importantes au regard de la position du joueur devant la balle. La longueur du shaft se doit d’être adaptée à la taille du joueur pour permettre aux yeux de ce dernier d’être au-dessus de la ligne de jeu (favorisant ainsi la visée).
La longueur du shaft s’exprime en inchs (un inch = un pouce = 2,54 cm). La longueur standard d’un shaft de putter est 35 inchs (taille du joueur supérieure à 1 m 65 – en deçà de cette taille choisissez un shaft de 33 ou 34 inchs).
Le poids :
Les putters pèsent entre 400 et 500 grammes. Un putter trop lourd risque d’avoir des incidences négatives si vous avez peu de force dans les mains (femme, sénior, enfant). Un putter peut sembler plus lourd qu’un autre à cause d’une répartition des masses différente. Une sensation de poids en tête peut faciliter l’exécution du geste si vous avez des problèmes de tempo ou de rythme.On privilégiera un putter lourd sur des greens lents et à l’inverse un putter léger pour greens rapides.
Sources : Eric Frohlich / Directeur Accrogolf

Le service de clubs sur mesure permet de réaliser des clubs ADAPTES choix à la MORPHOLOGIE des joueurs. Cette nouvelle technologie permet d’analyser les trajectoires et la qualité du jeu. Le montage personnalisé (clubs sur mesure ) permet d’adapter le shaft du club, la longueur puis sa flexibilité à chaque joueur.

La plupart des professionnels joueurs apportent un soin tout particulier au choix de leur équipement et un fitting.
Leur objectif, en fonction de trouver en fonction de leur physique et des caractéristiques de leur swing et une trajectoire idéale et des distances précises vers un  club, synonyme d’efficacité sur le parcours.

Choisir son putter est un  acte très personnel.

Néanmoins, au delà de la simple, confiance que le club choisi doit vous inspirer, certains factors se doivent d’influer votre choix pour être en adéquation avec votre façon de putter, votre morphologie, voire avec la qualité des greens …

En moyenne, sur un parcours, un joueur de handicap 25 va utiliser son putter pour plus de 33% de ses coups de golf.

Ce « club particulier » est donc un élément essentiel de votre réussite.

Le premier élément à choisir est la tête de votre club.

Préfèrerez-vous une tête Classique ou Maillet ? Chacune ayant des avantages et des inconvénients différents, il est important de bien les considérer.

Le deuxième point est le Grip.

C’est un élément très important car il permet une bonne prise en main du putter.

Pour le choisir au mieux il suffit que votre majeur et votre annulaire touchent légèrement la paume de votre main.

Ensuite vient le choix du Shaft.

La longueur moyenne est de 86cm, c’est la longueur idéale pour une personne de plus de 1,65m.

Maintenant, intéressons-nous aux configurations un peu plus avancées de votre putter.

Tout d’abord, le Lie et le Hosel.

Le Lie est l’angle d’inclinaison du manche (Shaft) par rapport au sol. Il doit être de 70° mais peut être modifié par le Hosel, s’il y en a un sur votre club.

En cinquième, il y a l’Insert. 

C’est une petite plaque en alliage ou en matière synthétique qui se place sur la face avant de votre putter et qui va permettre d’avoir un toucher différent. C’est notamment adapté pour les balles dures et permet une meilleure tolérance à l’impact.

Le sixième point est l’inclinaison de la face de votre club qu’on appelle le Loft. 

C’est un élément à ne surtout pas négliger car si l’angle est mal réglé votre balle ira soit trop loin soit trop près.

L’avant dernier élément à prendre en compte pour choisir votre putter est le Sweet Spot, ce qui signifie le point de frappe idéal.

Enfin le dernier point est le choix d’un putter avec ou sans Offset. Ce petit décalage entre le Shaft et la face du Club peut vous permettre de corriger votre putt.

Bien sûr ces données sont basées sur des moyennes, le putter doit être adapté à votre physique et votre jeu.

Un Atelier du golf est là pour vous conseiller grâce à la technologie permettant de mesurer votre jeu et de vous fournir le matériel le plus adapté.

Accrogolf compose avec vous vos clubs sur mesure avec des équipements sélectionnés parmi les plus grandes marques: Callaway, TaylorMade, Titleist et Ping, le précurseur du sur mesure.

UN « GRIP PINCE » POUR MIEUX PUTTER ?

Il est assez fréquent d’observer chez les champions un changement de grip au putting à l’image de Louis Oosthuizen lors de ces derniers championnats du Monde de match play.

Dans son cas, il a choisi d’opter pour le « claw grip » ou grip en pince avec la main droite. Mais ce grip permet il vraiment de meilleures performances ?

Ce qui se passe avec le grip pince c’est que cela change l’orientation de l’avant bras droit, la paume de la main droite n’étant plus dirigée vers l’objectif mais vers soi, parallèle au corps. L’avant bras droit est alors dans une position dite de « pronation » ce qui rend plus facile 2 choses :

-le maintien de la main à la même distance du corps

-le maintien square de la face du putter dans son déplacement, car du fait de la pronation cela empêche la rotation de la face du putter.

Les joueurs et les coachs ont tendance à croire qu’il faut laisser la face du putter naturellement s’ouvrir et se refermer dans un chemin en arc, avec peu de pression dans les mains. Cette façon de putter demande au contraire beaucoup de contrôle du fait de la rotation de la face et certains joueurs finissent par « saturer » et manquent des putts.

En expérimentant alors un grip pince ils se rapprochent simplement de ce qui est plus juste et plus adapté : une main gauche à la pression plus ferme (principalement au niveau du pouce) et une main droite légère.

Lorsque le mouvement de putting est initié par le travail des bras -et non des épaules, avec une main gauche directrice, une main droite accompagnatrice, et l’intention de taper droit là où la face du putter est orientée, il n’y a nul besoin de « claw grip » ou d’un quelconque autre grip.

Le claw grip est donc davantage un correctif qui aide certains joueurs à se rapprocher des bonnes perceptions, à condition toutefois qu’ils ne continuent pas à rechercher une main droite dominante pour contrôler l’orientation de la face et diriger le coup.

VOUS CHERCHEZ UN SHAFT DE GOLF ADAPTÉ POUR VOUS, INDEX, TAILLE, ÂGE ET DE VOTRE JEU ?
Il faut paramètres : Votre index, votre âge, la longueur et la hauteur de vos balles.

PARAMÈTRES DES MESURES, EN ÉTÉ PAR 20° C DE TEMPÉRATURE AU MOINS ET SOL SEC.

CHOISISSEZ LA LIGNE DU CLUB QUE VOUS UTILISEZ DU PIQUET DE 135M POUR ATTEINDRE LE DRAPEAU ET POUR LA HAUTEUR DES BALLES, IMAGINEZ LE NOMBRE D’AUTOBUS EMPILÉS LES UNS SUR LES AUTRES QUI FONT LA HAUTEUR MOYENNE DE VOS BALLES POUR ATTEINDRE LE DRAPEAU DEPUIS LE REPÈRE DES 135 MÈTRES DONC 150M À FAIRE ENVIRON

FAITES VOS CHOIX EN FONCTION DE VOS PARAMÈTRES. CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR LE RÉSULTAT : http://www.golf-facile.com/comment-trouver-votre-shaft-au-golf

  1. Cherchez d’abord le tableau en fonction de votre index
  2. Cherchez ensuite la partie concernant votre âge
  3. Cherchez ensuite le club que vous utilisez aux 135m
  4. Puis la hauteur de vos balles
  5. Cliquez enfin sur le lien résultat

Clubs de golf

Drivers  |  Bois de parcours  |  Hybrides  |  Séries de fers  |  Wedges  |  Chippers  |  Putters  |  Gauchers  |  Dames  |  Junior

Sur cette page vous accédez a notre sélection de clubs de golf sur mesure. Vous pouvez personnaliser chaque club de golf en fonction de vos propres préférences : longueur du shaft, lie de la tête, type de grip, sensicore, spine align.

Un club de golf spécialement conçu pour vous vous fera gagner de précieux mètres et vous permettra d’éviter des douleurs lombaires. (Source: http://www.golfermania.com)

     Biomécanique : la conférence de Philippe Rouch

4e conférence nationale de biomécanique.

 Données mécaniques et biomécaniques sur les manches des drivers, une autre lecture des photos ou vidéos de swing souvent trompeuses…

Associé au raccord de décision

Étape primordiale qui permet d’aboutir à un choix d’équipement, la première étape de l’ échange avec le fitting et le golfeur.

Questions / Réponses qui sont notées sur une fiche client et permettent d’établir quel est son profil .

En salle nous réalisons l’analyse avec le radar afin de déterminant les meilleures combinaisons, nous utilisons la technologie FlightScope KUDU l’une des meilleurs radars de montage actuellement sur le marché, d’analyser balistique de la balle (distances, trajectoires, précision), la visualisation du club dans l’espace, courbe de performances du joueur avec le club avec la visualisation et enregistrement sur PC de l’ensemble des données permettant ainsi de déterminant la meilleure combinaison.

Et enfin le choix du matériel avec  ACCROGOLF c’est le client qui décider, le montage apporte des éléments purement techniques d’autres aspects comme l’esthétique des composants, les sensations ne doivent pas être déshabillés.

Durée de la prestation de 2 heures.

Un bon clubmaker doit à un moment où à un autre mesurer votre vitesse de swing.

Une des raisons de faire cela est de restreindre ou plutôt de circonscrire les possibilités de shaft à ceux qui ont le flex approprié pour cette vitesse.

Vous pourriez alors conclure que cela suffit si vous avez une vitesse plus élevée vous prenez un shaft plus rigide et si votre vitesse est plus basse vous prenez un shaft plus flexible. Mais ceci est inexact.

La mesure de la vitesse n’est que le début du processus de fitting du shaft et  si cela est fait correctement et que les autres éléments qui  permettent de déterminer quel sera votre meilleur shaft font l’objet d’une analyse sérieuse, vous pourrez fort bien finir avec un shaft qui sera très différent de celui auquel vous auriez pensé à l’origine.

Parmi les choses que vous apprendrez  ici, il y a les éléments suivants :

a/ la lettre du flex imprimée sur votre shaft n’a aucune signification

b/ le shaft ne réagit pas comme un fouet pour envoyer la balle sur le fairway.

Mais alors, si ce n’est pas le flex du shaft n’envoie pas la balle sur le fairway, à quoi sert-il ?

Et, bien, ce qui ressemble à un effet de  fouet n’a pas du tout comme origine  le shaft lui-même.

En fait,  le rôle du flex apparaît quand le golfeur relâche l’armement de ses poignets pendant le downswing.

C’est à ce moment là que la flexibilité ou la fermeté du shaft font leur travail.

Le rôle du profil de flexibilité d’un shaft est de travailler en conjonction avec le désarmement de vos poignets (et aussi avec le loft du club son centre de gravité, si votre angle d’attaque est positif, négatif ou neutre) pour déterminer l’angle final d’envol, la trajectoire et la backspin de votre coup.

Le flex a également un effet important sur les sensations produites par le club avant et pendant l’impact..

Les sensations produites pas le profil d’un shaft sont un élément très important du fitting pour beaucoup golfeurs.

Mais pour le moment concentrons-nous sur la question du relâchement des poignets.

Quand vous commencez le downswing, et tant que vos poignets restent armés, vos bras et le club bougent tous les deux à la même vitesse angulaire.

Puis, quand vous commencez à relâcher les poignets, les bras se mettent à ralentir alors que le club accélère.

La tête du club qui était en retard sur le shaft réagit maintenant au ralentissement de vos bras et est projetée à grande vitesse.

Ceci à pour effet de courber le shaft vers l’avant, ce qui augmente le loft au moment de l’impact, si on a un relâchement tardif, et,  en conséquence, augmente le spin et l’angle d’envol de la balle, avec, au final, une influence sur sa trajectoire, et donc, sur sa distance en vol. De fait, la même vitesse de swing à l’impact peut être produite de plusieurs manières différentes.

Ainsi, considérons trois golfeurs.

Le premier désarme très tôt les poignets dans  le downswing, le second au milieu, et le dernier très tard.

Le golfeur qui relâche très, trop,  tôt verra son shaft se courber vers l’avant trop tôt, ce qui aura pour effet qu’il reviendra en arrière et sera,  à l’impact, redevenu, rectiligne, sans effet particulier sur la trajectoire.

Mieux vaut être second golfeur qui relâche ses poignets au milieu du downswing,  et, mieux encore, est d’être le troisième golfeur qui relâche tout à fait à la fin du downswing,  quelques centièmes de secondes seulement avant l’impact.

En résumé, plus on désarme les poignets  tard, plus le shaft aura un  l’effet marqué sur l’envol de la balle.

Néanmoins,  chacun des  trois golfeurs décrit pourrait avoir exactement la même vitesse de swing à l’impact !

Pensez-vous qu’ils devraient, pour autant, tous utiliser le même shaft ? Non,  bien sûr.

Mais il y a  plus. Pour vraiment obtenir le shaft qui convient pour vos clubs vous devez également examiner la façon dont vous opérez la transition entre la fin du backswing et le début du downswing.

–douce, moyenne ou en force-,

comment sont votre tempo et votre accélération,  également dans le downswing, et quelle est votre régularité dans la réalisation de ces différents points.

Faites entrer ces différents facteurs dans l’équation de votre swing, introduisez, aussi le moment où vous commencez à désarmer, et, alors seulement, votre clumaker expérimenté pourra sélectionner votre shaft.

Dire simplement telle vitesse X = tel shaft Y ne le fera pas.