BIOMECANIQUEPHYSIQUE

Le Swing par un Ostéogolf

OstéoGolf ® vous propose une inspection biomécanique de votre swing à partir de tests technologiques modernes de l’ingénierie du sport et la main d’un ostéopathe posturologue spécialiste du golf.

La biomécanique humaine appliquée au swing permet d’apporter après détection des solutions aux problèmes de mobilité articulaire, de déséquilibre musculaire, d’appuis, de coordination musculaire, de transfert de poids ,de déplacement du centre de gravité, de dissociation entre bassin et épaules, de vélocité, de posture, d’équilibre et de stabilité.

Devenez plus puissant, plus régulier et précis grâce au traitement proposé alliant ostéopathie, podologie, posturologie et re programmation musculaire (renforcement, étirements et proprioception).

Cette préparation physique innovante est destinée aux champions mais aussi aux amateurs soit pour augmenter vos performances, soit pour permettre à votre corps d’exécuter les mouvements souhaités par votre entraîneur, soit pour soulager ou guérir vos douleurs perturbant votre geste.

LE PLAN DE SWING

La fonction du swing de golf est de faire circuler avec constance la tête du club à une vitesse maximum sur une trajectoire désirée, dans un plan incliné orienté vers la balle, pour frapper la balle dans le centre de la face du club et square par rapport à la cible choisie. Les joueurs ont différentes tailles, formes, capacités et désirs et de nombreux paramètres entrent dans le mouvement de golf et en particulier dans le plan de swing. Pour comprendre leurs interactions nous devons vérifier certaines informations spécifiques.

1 – Identification de votre type de morphologie: ectomorphe, endomorphe ou mésomorphe.

Ectomorphe

– Un ectomorphe est un joueur maigre typique. Grand avec un maximum de flexibilité – pensez Charl Chwartzel, Julie Inkster, Matt Kuchar et Phil Mickelson. Un Ectomorphe a un torse mince, souvent de longues jambes par rapport au torse. Habituellement très flexible, et avec un rapport de haute taille/poids. C´est le profil du joueur « Arc ».

                                 

Mesomorphe

– Un mésomorphe a une grande structure osseuse, gros muscles et un physique naturellement athlétique. Corpulence moyenne avec une flexibilité moyenne – voyez Rory Mc Ilroy, Annika Sorenstam. Un Mesomorphe a les bras et les jambes en proportion, donnant l’apparence de symétrie. Modérément souple, avec un ratio moyen poids/taille. C´est le profil du joueur « levier ».

Endomorphe

– Le type de corps de l´endomorphe est solide et généralement doux.  Les Endomorphes prennent de la graisse très facilement. Ils sont généralement de plus petits avec les bras et les jambes épaisses. Torse épais et flexibilité minimale – voyez JB Holmes, Kevin Stadler, Inbee Park.

La tendance pour ce type de corps est un faible rapport taille / poids (lourds pour leur taille). C´est le profil du joueur « Large ».

2 – Mesure de la longueur des bras, longueur des jambes, longueur du tronc et largeur des épaules.

3 – Évaluation de la flexibilité, l’amplitude des mouvements, l’épaisseur de la poitrine, la courbure de la colonne vertébrale (C, S ou I), difformité physique ou anomalie (à la fois structurelle et musculaire causée par blessure ou de naissance), les limites physiques et les déséquilibres, forces physiques, athlétiques vs non athlétiques, les autres sports et activités que vous avez pratiqué, la façon dont vous avez appris à jouer, tous ces paramètres contribueront à la façon dont vous swinguez le club.

Chaque golfeur est unique, et cette individualité a des conséquences biomécaniques, de sorte que la façon d´enseigner doit être adaptée à chacun. Comment se rapporte la biomécanique au plan de swing?

Afin d’analyser quel plan de backswing s´adapte le mieux à votre morphologie, vous devez mesurer votre envergure du bout des doigts de la main droite jusqu´au bout des doigts de la main gauche. (se tenir debout et maintenir les bras tendus à hauteur d’épaule.)

1. Si votre envergure et votre taille ont les mêmes longueurs, alors vous aurez un sommet de backswing qui aligne le bras dominant à travers votre épaule arrière. Cela est dans l´esprit de ce qui est enseigné dans les théories du « plan unique » (montée et descente dans un même plan).
2. Si votre envergure est plus longue que votre taille, le bras dominant s´élèvera plus au-dessus de la ligne de l´épaule arrière, décrit comme un swing à « deux plans » (montée plus verticale que la descente).
3. Si votre envergure est inférieure à votre taille, le bras dominant s´alignera en dessous de la ligne de l’épaule arrière au sommet du backswing dans ce qui est communément appelé un backswing « flat ».

Notez qu’il y a une fourchette dans laquelle le bras dominant sera placé en haut du backswing.

Si l’envergure est de 10 cm de moins que la hauteur, le bras dominant sera placé bas sur la poitrine et en dessous de la ligne d’épaule. Si l’envergure est de 10 cm de plus que la hauteur, alors le bras dominant sera mis placé au-dessus de la ligne d´épaule pour un type de swing à deux plans.

Il existe trois différents types de plan de backswing  et trois types de plan de downswing.

Au sommet du backswing, le golfeur peut atteindre une position qui aligne le bras dominant soit au-dessus de la ligne de l’épaule (plan plus vertival), à travers la ligne d’épaule (plan médian) ou en dessous de la ligne d’épaule (plan plus horizontal). Ceci est montré explicitement dans l’image ci-dessous de Matt Kuchar, Tiger Woods et Jim Furyk quand ils sont au sommet de leur backswing.

Au cours du downswing, il est possible de faire circuler  le club le long du plan de la hanche, du plan de torse ou du plan de l’épaule.

Maintenant, la manière d´atteindre cette position du sommet du backswing varie d’un joueur à l´autre.

Par exemple, certains vont amener le club vers l’intérieur puis élever vers le haut comme Matt Kuchar. D’autres vont le faire circuler le long d’un chemin extérieur, comme Fred Couples, puis font une boucle avec le club au sommet avant d´entamer le downswing. Enfin il y aura les golfeurs qui montent le club en suivant le même plan que celui  utilisé pour la descente comme Patrick Reed. Ceci est basé sur la façon dont les bras se replient dans le backswing.

Pour comprendre quel plan s´adapte le mieux à votre morphologie, il faut mesurer votre avant-bras depuis l´os du poignet jusqu’au milieu du coude et mesurer ensuite le haut du bras, du coude à l’articulation de l’épaule.

Sur la base de leur relation, vous swinguerez selon l’un des trois plans de swing vu ci-dessus. Voici vos trois options:

1. Downswing Plan Hanches :

La distance de l´os du poignet jusqu’au milieu du coude est plus courte que la distance entre le coude et l’articulation de l’épaule (Heath Slocum).

2. Downswing Plan Torse :

La distance de l´os du poignet jusqu’au milieu du coude est égale à la distance du coude à l’articulation de l’épaule (Ernie Els, Hunter Mahan, Adam Scott).

3. Downswing Plan Epaule :

La distance de l´os du poignet jusqu’au milieu du coude est plus longue que la distance entre le coude à l’articulation de l’épaule (Martin Kaymer, Camilo Villegas, John Senden).

La façon la plus simple d´aborder ce sujet est que si l’avant-bras est plus longque le bras, les mains vont monter plus haut et plus loin, de sorte qu’elles doivent descendre sur un plan plus vertival.

Si la partie supérieure du bras est plus longue et que l’avant-bras est plus court,alors les mains circuleront plus bas et plus près du corps. Cela va produire un plan de downswing plus horizontal.

L´histoire prouve que la tête du club, le shaft, ou le grip n’ont pas à être sur un plan spécifique pendant le backswing.

Pourtant, tout ce qu’on entend aujourd’hui sont des instructeurs et des commentateurs qui parlent de garder le shaft du club pointant vers la balle à la montée et à la descente.

Pourquoi ?

Regardons quelques-uns des plus grands joueurs de l’histoire et analysons ce qu’ils font.

Bobby Jones, Sam Snead, Ben Hogan, Moe Norman, Jack Nicklaus, Lee Trevino, Tony Lema, Byron Nelson, Gary Player.

Aucun d’entre eux  ne respectent la théorie d’avoir le shaft du club pointant vers la balle.

Essayer de maintenir le club sur un plan spécifique est faux, mais sur un plan adapté à votre morphologie est juste!

LES YEUX :

Lorsqu’ils présentent des troubles de l’acuité ou dans la musculature intrinsèque de l’oeil (défaut de convergence par exemple)

Une réeducation chez l’orthoptiste et/ou l’installation de prismes dans les lunettes sont alors nécessaires pour corriger la posture du haut du corps

Les lunettes avec verres prismatiques : l’œil est attiré vers la partie fine du prisme, cela renforce certaines chaînes musculaires du corps corrigeant la mauvaise posture du haut du corps.

Anthony Snobeck joue avec des lunettes à prismes

LES PIEDS :

Ils peuvent présenter des épines irritatives (sésamoidites, aponévrosite, insertion postérieure sur calcanéum) sur lesquelles nos patients n’appuient pas inconsciemment perturbant ainsi la posture du bas du corps.

La réalisation de semelles posturologiques isolant ces épines et stimulant certaines chaines musculaires sus jacentes est alors indispensable pour corriger la mauvaise posture.

Les semelles avec des éléments en dessous de 3 mm déchargeant les épines irritatives et avec une action sur les chaînes musculaires corrigeant les mauvaises postures du bas du corps. Elles peuvent quelquefois compenser certaines inégalités de membres inférieurs (un tibia ou un fémur plus court d’un coté par rapport à l’autre) lorsque ces dernières sont mal tolérées par le bas du corps. Elles doivent être impérativement réalisées par un PODOLOGUE compétent en posturologie.

LES DENTS :

Lorsqu’il existe une édentation, une polymétalisation, un mauvais articulé dentaire avec des troubles occlusaux, des douleurs et craquements d’articulation temporo mandibulaire, des troubles orthodontiques perturbent la posture du haut du corps.
Il existe des muscles entre la mâchoire, les épaules et la base du crane.

La réalisation de gouttières dentaires, d’alphes (points de résine sur certaines dents) puis le traitement orthodontique fonctionnelle ou classique est indispensable pour corriger la posture du haut du corps.

LA PEAU :

Certaines cicatrices autour desquelles le corps s’enroule sont néfastes pour la posture, un traitement manuel en palpé roulé ou mécanique avec le CELLU M6 de LPG est capital pour lever les tensions.

Vidéos les Récentes PLUS
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *