BIOMECANIQUEENCYCLOPEDIEPHYSIQUE

Training Moderne du golfeur !

Par Nigel Tilley, physiothérapeute consultant pour ETPI, et Dan Coughlan et Simon Brearley, entraîneurs en force et conditionnement de l’ETPI. 

Vous êtes-vous déjà demandé comment un joueur du circuit européen s’entraîne? En partenariat avec l’European Tour Performance Institute, nous vous présentons les coulisses du régime de la star thaïlandaise montante Jazz Janewattanond et expliquons comment il cherche à améliorer son jeu en travaillant son physique.

Les exigences physiques imposées au corps pour exécuter l’une des habiletés sportives les plus complexes sont énormes (Lennon 1998, Sell et al 2007). Le swing de golf est une activité en chaîne fermée hautement coordonnée, multi-segments, en rotation, qui requiert force, puissance explosive, flexibilité, vitesse et équilibre (Gordon et al 2009). (Sell ​​et al 2007) ont constaté que les golfeurs d’élite possèdent davantage de ces caractéristiques physiques uniques que les golfeurs classiques.

Plusieurs études ont identifié les principaux muscles et groupes musculaires les plus actifs durant le swing de golf, notamment les fessiers, les quadriceps, les deltoïdes, la coiffe des rotateurs, les extenseurs et fléchisseurs de l’avant-bras, les abominaux, les obliques, les pectoraux, les lattes dorsales et les trapèzes (Pink et al. 1985). , (Pink et al 1993, Jobe et al 1986, Belcher et al 1995). L’importance de niveaux appropriés d’amplitude de mouvement et de flexibilité au niveau de certaines articulations et de certains tissus mous afin de réaliser le swing de golf de manière optimale a été bien documentée (Gordon et al 2009).

Le swing de golf est un mouvement de rotation à couple élevé pour lequel l’anatomie est mal adaptée à un certain nombre de raisons biomécaniques et implique de résister à des forces de flexion latérales élevées.

La balançoire moderne utilise un grand tour d’épaule mais limite le tour de hanche pour créer un couple entre les muscles du bas du dos et des épaules.

Le swing de golf moderne conduit à un plus grand déplacement angulaire de la colonne vertébrale et est suspecté d’être une source majeure de blessure pour les golfeurs professionnels et amateurs.

Les informations ci-dessus devraient indiquer pourquoi la prévalence des blessures chez les golfeurs est assez élevée et pourquoi certaines parties du corps, telles que le bas du dos, les poignets et les épaules, sont les zones les plus souvent touchées. Afin de performer et de jouer au golf de manière efficace et cohérente, il est important que le corps de cette personne soit fort, flexible, stable et préparé. Cela contribuera à optimiser les performances et à minimiser les risques de blessures. Bien que chaque personne soit unique et que chaque élan soit légèrement différent, il existe des zones clés et des méthodes globales d’entraînement et de conditionnement physique sur lesquelles tous les golfeurs peuvent travailler. Au sein de l’unité de physio de la tournée européenne, nous sélectionnons, évaluons et élaborons régulièrement des plans de gestion et de performance pour aider les meilleurs golfeurs du monde à atteindre chaque pourcentage d’amélioration possible.

Les installations de l’ETPI à Terre Blanche (France) et aux domaines de Jumeirah (Dubaï) permettent aux golfeurs de continuer dans cette voie tout au long de l’année lorsqu’ils ne sont pas en tournée. Les installations de l’ETPI permettent aux golfeurs amateurs d’expérimenter et de bénéficier des techniques, des compétences et du niveau de service de niveau mondial que les joueurs reçoivent lors de leurs tournées afin de les aider à identifier leurs problèmes, à élaborer des solutions et des plans de gestion les aidant à améliorer leurs performances et à réduire le risque de blessures. et guérir de toute blessure.

L’importance de la formation

Au cours des dernières années, l’attention portée aux exigences physiques du golf a été considérablement modifiée, l’accent étant mis sur la force et le conditionnement.

Le golf a évolué: avec les parcours plus longs, l’accent est mis davantage sur la distance de conduite et la puissance.

En conséquence, les joueurs d’élite mettent davantage l’accent sur la préparation physique – plus que jamais auparavant.

L’importance de la force et du conditionnement physique, ainsi que d’autres formes d’entraînement physique, est désormais essentielle dans les routines des joueurs modernes.

Les joueurs s’entraînent pour diverses raisons, mais d’une manière générale, nous pouvons les diviser en trois catégories:

1) Augmenter la vitesse de la tête et la distance de frappe

2) Réduire le risque de blessure et de maladie

3) Transférer à la capacité technique (se déplacer mieux dans le swing de golf)

bannière

Quand nous avons rencontré Jazz

Lorsque Jazz nous a approchés en 2018, il était léger, pesant moins de 70 kilos, et son objectif était simple: il sentait le besoin de frapper la balle plus loin pour être compétitif.

Devenir «plus grand et plus fort» y contribue de deux manières:

1) La masse musculaire accrue augmente la capacité du joueur à produire une force de réaction au sol – la base de la force qu’un golfeur peut utiliser lors de son élan.

2) L’augmentation globale de la masse corporelle crée un plus grand effet d’ancrage qui aide le golfeur à rester stable tout au long du swing.

Bien que le golfeur puisse rarement atteindre sa force de réaction maximale au sol pendant le swing, augmenter son pic crée un « amortisseur de force » plus important, ce qui signifie que le joueur peut « balancer facilement » ou « matraquer » et garder le contrôle.

Cette dernière offre l’avantage supplémentaire d’offrir une meilleure puissance d’arrêt sur le green. Il n’est donc pas surprenant que l’ensemble de ces facteurs puisse considérablement améliorer les statistiques Verts dans la réglementation d’un joueur, élément vital du jeu de tout joueur moderne.

Nous avons mis au point Jazz, un programme axé sur le développement de groupes musculaires principalement responsables de la génération de forces de réaction au sol lors du swing de golf – les muscles des cuisses et des hanches, le torse et un accent général mis sur la chaîne postérieure (les muscles situés à l’arrière du corps).

Cela consistait à la fois en charges «lourdes» et «légères» pour aider au développement de la masse musculaire, certaines des séries les plus légères étant exécutées jusqu’à épuisement.

En plus de viser à augmenter la distance de conduite de Jazz, le programme a également pris en compte la nature unique de son swing, en particulier sa tendance à utiliser une rotation importante de la cage thoracique dans le mouvement de rotation arrière.

Pour soutenir cette stratégie de mouvement, son programme mettait l’accent sur le renforcement de ses forces fondamentales pour qu’il soit mieux préparé à tolérer ce mouvement à plusieurs reprises.

Le tableau ci-dessous détaille un exemple d’un des blocs d’entraînement de Jazz conçu pour améliorer ses indicateurs de force de golf…

Régime d’exercice – hebdomadaire
Section A Ensemble Représentant Du repos
Squat arrière 4 8 30
Presse Pallof (frais généraux) 2 8 60
Chin Up 3 8 30
T push ups 3 12 60
Lower ab 2 b 3 À l’échec 30
Section B Ensemble Représentant Du repos
DB split squat 3 8 30
BB Russian twist 3 8 60
BB RDL 3 dix 30
Presse à bras à un bras 3 8 60
Section C Ensemble Représentant Du repos
Squat arrière 4 4 30
Presse Pallof (frais généraux) 2 8 60
Chin Up 3 8 30
Pull up pulls 3 12 60
Lower ab 2 b 3 À l’échec 30

Le tableau ci-dessous indique l’évolution du poids et de la force de Jazz en testant sa traction isométrique à la mi-cuisse (IMTP) et son impulsion de saut à contre-mouvement (CMJ IMP), ainsi que la vitesse de la tête du club depuis qu’il travaille avec nous…

Masse corporelle (kg) IMTP (N) CMJ IMP (NS) MAX CHS (mph) Lecteur moyen (yards)
18 juillet 70 1773 305 112 284.82
19 juillet 75 1696 330 115 295.18

L’avenir

Vous remarquerez, d’après sa récente réévaluation, que bien que Jazz ait augmenté sa masse maigre, cela ne s’est pas traduit par une augmentation significative de la force.

Une des raisons en est que Jazz a souvent dû s’écarter du plan en raison des installations disponibles sur le circuit asiatique.

En tant que barrière prévisible pour les joueurs qui souhaitent atteindre leurs objectifs de performance physique, nous proposons régulièrement un «programme de voyages» du Plan B.

Ce «programme de voyage» reste aussi proche que possible du Plan A, mais il peut parfois être difficile d’incorporer des méthodes alternatives d’entraînement en force maximale. Pour ce faire, nous nous efforçons généralement de nous substituer à un exercice de force explosive, comme des sauts de squats, pour compenser le fait que le joueur ne pourra pas accéder aux installations dont nous disposons.

Cela expliquerait également pourquoi Jazz a effectivement apporté des améliorations raisonnables de la force explosive (comme l’indique l’impulsion de saut de contre-mouvement), probablement imputables aux sauts de squats du plan B!

Ayant considérablement augmenté sa masse musculaire, le développement de la force maximale deviendra une priorité pour Jazz au cours de la prochaine année.

le jazzEn conséquence, nous testons actuellement une option d’entraînement conviviale (aucune installation) pour permettre aux joueurs d’entraîner de manière adéquate leur force maximale sur la route. Plus d’informations à ce sujet en temps voulu!

Enfin, avec le fait que Jazz joue potentiellement plus d’événements sur le circuit européen cette saison et la prochaine, nous espérons que cela offre l’occasion de travailler plus étroitement avec son équipe d’entraîneurs et d’aider Jazz à atteindre ses objectifs physiques.

Pour en savoir plus sur le European Tour Performance Institute, visitez: http://www.etpi.co/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *