HISTOIRE

Chronologie de l’Histoire du Golf

Il faut savoir que le premier club de golf a été officiellement créé en 1744.
Les Gentlemen Golfers of Leith, dans la région Édimbourg (Ecosse), rentrent ainsi dans l’histoire. Ils changeront plus tard de nom, pour s’appeler le Royal and Ancient Golf Club of St Andrews. Ce sont eux qui ont mis en place les règles du jeu, à partir de 1764.
Trois siècles ont depuis passé, mais le R&A n’a pas changé d’appellation, et les règles qu’ils ont établies à l’époque sont toujours suivies.
Le Royal and Ancient Golf Club of St Andrews.

Mais concrètement, d’où vient le golf ? Il y a plusieurs réponses possibles à cette question, rendant ainsi la tâche plus compliquée. Pour certains, il faut remonter jusqu’au XIVe siècle, où le jeu du “Kolf” était très pratiqué aux Pays-Bas. Le célèbre peintre Rembrandt en a même fait un tableau, en 1654. Pour d’autres, c’est bien en Angleterre qu’il faut aller fouiller dans les archives. On raconte notamment que Catherine d’Aragon, alors épouse du roi Henry VIII, était une fervente joueuse. Elle révèle même dans une de ses lettres cette passion pour le golf.

En Ecosse également, il faut remonter jusqu’au XVe siècle pour trouver les premières traces du golf. En effet, la famille royale adorait maîtriser l’art du swing. Plusieurs historiens s’accordent à dire que Mary Stuart, ancienne reine, a appris cet art en France, et l’a développé une fois rentrée au pays. C’est aussi en Écosse que le roi Jacques II en a… totalement interdit la pratique. C’était en 1457, et les archers de l’armée passaient plus de temps à jouer au golf qu’à tirer à l’arc. Un brin embêtant, en pleine guerre contre les Anglais.

Rembrandt, “Le joueur de golf”, 1654.

L’essence même du golf est retrouvée dans plusieurs anciens jeux, comme le “pall-mall”, la “Soule” ou encore le “Shinty”, qui se développent partout en Europe dès le XIIIe siècle. En Chine, le “chuiwan” était fortement pratiqué. Le but du jeu ? Frapper des balles en bois en direction de drapeaux. Pour ce faire, chaque participant avait dix clubs en sa possession. Les Chinois ont également créé leur propre règlement à cette même époque : “le Wan Jing”.

L’histoire actuelle situe l’origine du golf au XVe siècle en Écosse. Mais les premiers à avoir exercé ce sport tranquille de plein air pourraient bien être chinois.

L’étude des textes anciens et des peintures chinoises révèle l’histoire d’une activité qui a évolué au cours des siècles et qui partage des similitudes étranges avec le sport occidental.

D’un sport d’athlètes à un jeu de dames

Sous la dynastie des Tang (618-907 ap. J.-C.), les sportifs chinois pratiquaient un jeu de course intense où les concurrents montaient à cheval en dribblant avec des balles dans une arène de la taille de cent terrains de football actuels.

Ce sport ne pouvait être maîtrisé que par des athlètes accomplis et a finalement été simplifié pour être joué à pied. Il était particulièrement pratiqué par les dames de la cour. Leur participation à ce jeu maintenant connu sous le nom « Chuiwan » ou « frappé de balle » a considérablement contribué à le populariser dans les époques ultérieures.

Les joueurs utilisaient jusqu’à dix clubs pour frapper des boules en bois de différentes tailles. Des trous étaient disposés sur des parcours de difficulté variable.

On retrouve des œuvres d’art représentant le chuiwan jusqu’à la dynastie Ming (1368-1644). Le peintre officiel de la cour Shang Xi dépeint l’empereur Ming Xuanzong pratiquant ce sport, tandis que Du Jin peint une scène de « Belles dames jouant au chuiwan ».

Dans un premier temps, le chuiwan ressemblait au football : les joueurs d’équipes adverses frappaient des balles pour les envoyer dans de petits trous sur le terrain. Au fil des siècles, le chuiwan s’est développé pour de plus en plus ressembler au golf, comme détaillé dans l’œuvre historique appelée « Wan Jing », ou « Traité sur les jeux de balle ».

« Le terrain est plat, surélevé, en creux, vallonné, en pente, avec des obstacles, des ralentissements… La partie plane est à ne pas manquer ; la partie surélevée doit être utilisée ; la partie en contrebas est accessible ; la partie vallonnée doit être abordée lentement ; la zone avec obstacles nécessite de l’habilité ; la partie en pente doit être évitée… avec des trous creusés dans le sol des drapeaux colorés érigés au-dessus ».

C’est sous la dynastie des Song (960-1279) que le chuiwan est vraiment devenu ce qu’il est aujourd’hui et son nom lui a été attribué lors des dynasties Jin et Yuan. Ce sport était très populaire à cette époque et était joué par les empereurs chinois et les nomades. D’ailleurs, le Wan Jing, le premier livre sur le sujet, a été écrit sous la dynastie des Yuan, lorsque la Chine était gouvernée par les Khans mongols.

Un jeu de performance qui améliore les vertus morales

Le Wan Jing décrit le chuiwan comme un sport qui, comme le golf moderne, non seulement insiste sur la performance, mais aussi inclut un système d’étiquettes très développé dans le but d’améliorer les vertus morales. Les participants devaient nécessairement maintenir un comportement sportif, faire attention à leur langage et faire preuve de respect envers les personnes âgées.

Contrairement à son cousin écossais, le chuiwan n’est plus pratiqué à notre époque. La popularité de ce sport a diminué pendant la dynastie des Ming, prétendument à cause d’un manque d’intérêt de l’empereur et de sa faible vitalité physique, plutôt que par un manque d’espaces ouverts disponibles. Ensuite, les tribus mandchoues ont conquis la Chine et ont établi la dynastie des Qing (1644-1911). Les nouveaux empereurs ont accordé de l’importance à populariser leurs propres traditions, comme la chasse, la lutte et le patin à glace.

Version anglaise : Did the Chinese Invent Golf?

Si les clubs de golf ne sont pas encore inventés, et qu’il n’existe pas encore de parcours de 18 trous, le principe reste le même. Et en matière d’innovation dans la discipline, la France n’est pas en reste. Le parcours le plus ancien construit sur le territoire (et en Europe), est celui de Pau, en 1856. Quarante-quatre ans plus tard, le golf faisait son apparition aux Jeux Olympiques d’été de Paris (avant de s’en faire sortir en 1904).

Difficile donc de trouver une date précise pour l’invention du golf, et il en est de même pour donner un nom à l’inventeur de la discipline. En revanche, c’est bel et bien au XVIIIe et au XIXe siècle, entre la création des premiers parcours, et l’établissement des premières règles officielles, que ce jeu est devenu un sport.

Chronologie de l’Histoire du Golf à nos jours,

Ce qui suit est une chronologie partielle de l’histoire du golf :

  • 1421 – Un régiment écossais aidant les Français contre les Anglais au siège de Baugé est initié au jeu de chole . Hugh Kennedy, Robert Stewart et John Smale, trois des joueurs identifiés, sont crédités de l’introduction du jeu en Écosse.
  • 1457 – Le golf, avec le football , est interdit par le Parlement écossais de James II pour préserver les compétences du tir à l’arc. Le golf est interdit le dimanche parce qu’il a interféré avec l’entraînement militaire pour les guerres contre les Anglais.
  • 1470 – L’interdiction du golf est réaffirmée par le Parlement de James III .
  • 1491 – L’interdiction du golf est à nouveau confirmée par le Parlement, cette fois sous James IV .
  • 1502 – Avec la signature du Traité de paix perpétuelle entre l’Angleterre et l’Écosse, l’interdiction du golf est levée.
    • James IV fait le premier achat enregistré d’équipement de golf, un ensemble de clubs de golf d’un arc -maker à Perth .
  • 1513 – La reine Catherine , reine consort de l’Angleterre, dans une lettre au cardinal Wolsey , se réfère à la popularité croissante du golf en Angleterre.
  • 1527 – Le premier roturier enregistré comme golfeur est Sir Robert Maule, décrit comme jouant sur Barry Links , Angus (près de la ville moderne de Carnoustie ).
  • 1552 – La première preuve enregistrée de golf à St. Andrews , Fife .
  • 1553 – L’ archevêque de St Andrews émet un décret donnant à la population locale le droit de jouer au golf sur les liens à St. Andrews.
  • 1567 – Mary, Queen of Scots , vue jouer au golf peu de temps après la mort de son mari Lord Darnley , est la première golfeuse connue.
  • 1589 – Le golf est interdit au Blackfriars Yard de Glasgow . C’est la première référence au golf dans l’ouest de l’Ecosse.
  • 1592 – Le Royal Burgh d’ Édimbourg interdit le golf à Leith dimanche « en tyme de sermonis. » (Eng: sermons )
  • 1618 – Invention de la balle de plumes .
  • 1621 – Première référence enregistrée au golf sur les liens de Dornoch (plus tard Royal Dornoch), dans l’extrême nord de l’Écosse.
  • 1641 – Charles I joue au golf à Leith quand il apprend la rébellion irlandaise , marquant le début de la guerre civile anglaise . Il termine son tour.
  • 1642 – John Dickson reçoit une licence de fabricant de balles pour Aberdeen .
  • 1658 – Le golf est interdit dans les rues d’ Albany, New York – la première référence au golf en Amérique . Douteux  ]
  • 1682 – Dans le premier match de golf international enregistré, le duc d’York et John Patersone de l’Écosse battent deux nobles anglais dans un match joué sur les liens de Leith.
    • Andrew Dickson, portant des clubs pour le duc d’York, est le premier caddie enregistré .
  • 1687 – Le journal étudiant de Thomas Kincaid inclut ses pensées sur Golve et contient les premières instructions sur le golf et une explication sur la façon dont les clubs de golf sont fabriqués.
  • 1721 – Première référence au golf sur Glasgow Green , le premier parcours nommé dans l’ouest de l’Écosse.
  • 1724 – « Un match solennel de golf » entre Alexander Elphinstone et le capitaine John Porteous devient le premier match rapporté dans un journal. Elphinstone se bat et gagne un duel sur le même terrain en 1729.
  • 1735 – Création de la Royal Burgess Golfing Society d’Édimbourg. [1]
  • 1743 – L’épopée de Thomas Mathison The Goff est le premier effort littéraire consacré au golf.
  • 1744 – L’ Honorable Compagnie d’Édimbourg Golfers est formée, en jouant aux liens de Leith. C’est le premier club de golf .
    • Le Royal Burgh d’Édimbourg paie pour une coupe d’ argent qui sera décernée au champion annuel lors d’une compétition ouverte à Leith. John Rattray est le premier champion.
  • 1754 – Les golfeurs de St. Andrews achètent une coupe d’argent pour un championnat ouvert sur le Old Course . Bailie William Landale est le premier champion.
  • 1759 – Première référence au jeu de l’AVC , à St. Andrews. Auparavant, tout le jeu était matchplay.
  • 1761 – Création de la Bruntsfield Links Golfing Society d’Édimbourg. [2]
  • 1764 – La compétition pour le Silver Club à Leith est réservée aux membres de l’Honorable Company of Edinburgh Golfers.
    • Les quatre premiers trous à St. Andrews sont combinés en deux, réduisant la ronde de vingt-deux trous (11 out et in) à 18 (neuf out et in). St. Andrews est le premier parcours de golf de 18 trous et établit la norme pour les futurs parcours.
  • 1766 – Le Blackheath Club de Londres devient le premier club de golf formé en dehors de l’Écosse.
  • 1767 – Le score de 94 retourné par James Durham à St. Andrews dans la compétition de la coupe d’argent établit un record ininterrompu depuis 86 ans.
  • 1768 – La maison de golf de Leith est érigée. C’est le premier clubhouse de golf .
  • 1773 – La compétition à St. Andrews est réservée aux membres des sociétés Leith et St. Andrews.
  • 1774 – Thomas McMillan offre une coupe d’argent pour la compétition à Musselburgh , East Lothian . Il gagne le premier championnat.
  • 1780 – La Société des golfeurs à Aberdeen (plus tard le Royal Aberdeen Golf Club ) est formé.
  • 1783 – Un Silver Club est offert en compétition à Glasgow.
  • 1786 – Le South Carolina Golf Club est formé à Charleston , le premier club de golf à l’extérieur du Royaume-Uni.
  • 1788 – L’Honorable Company of Edinburgh Golfers demande aux membres de porter un uniforme de club lorsqu’ils jouent sur les liens.
  • 1797 – Le club de golf Burntisland est formé.
    • La ville de St. Andrews vend le terrain contenant le Old Course (connu alors sous le nom de Pilmor Links) à Thomas Erskine pour £ 805. Erskine était tenu de préserver le parcours pour le golf.
  • 1806 – Le club de St. Andrews choisit d’élire ses capitaines plutôt que de décerner le titre de capitaine au vainqueur de la coupe d’argent. Ainsi commence la tradition du capitaine « se mettre au pouvoir » en frappant un seul coup avant le début de la compétition annuelle.
  • 1810 – Première référence enregistrée à une compétition féminine à Musselburgh.
  • 1824 – La Perth Golfing Society est formée, plus tard Royal Perth (le premier club ainsi honoré).
  • 1826 – Hickory importé d’Amérique est utilisé pour fabriquer des manches de golf.
  • 1829 – Le Dum Dum Golf Club, plus tard Calcutta Golf Club (et plus tard encore Royal Calcutta) est formé. [3]
  • 1832 – Création du North Berwick Club, le premier à inclure les femmes dans ses activités, bien qu’elles ne soient pas autorisées à participer à des compétitions.
  • 1833 – Le roi Guillaume IV confère la distinction de « Royal » à la Perth Golfing Society; En tant que Royal Perth, c’est le premier club à détenir cette distinction.
    • Les golfeurs de St. Andrews interdisent l’empêchement mais annulent l’interdiction un an plus tard.
  • 1834 – William IV confère le titre  » Royal and Ancient  » au club de golf de St. Andrews.
  • 1836 – L’Honorable Company of Edinburgh Golfers abandonne la détérioration Leith Links, se déplaçant à Musselburgh.
    • La course la plus longue jamais enregistrée avec une balle plumeuse, 361 verges, est réalisée par Samuel Messieux à Elysian Fields .
  • 1842 – La Bombay Golfing Society (plus tard Royal Bombay ) est fondée.
  • 1844 – Blackheath suit Leith en élargissant son parcours de cinq à sept trous. North Berwick avait également sept trous à l’époque, bien que la tendance vers une norme de dix-huit ans avait commencé.
  • 1848 – Invention de la  » guttie « , la balle de gutta-percha . Il vole plus loin que le plumeux et est beaucoup moins cher à faire. Cela contribue grandement à l’expansion du jeu.
  • 1868 – Le club de Bangalore est formé.

Références