HISTOIRE

Ryder Cup 2018 en France

Le rendez-vous du siècle en France

Pour la première fois, la France accueille fin septembre la Ryder Cup, au Golf national de Guyancourt. L’occasion pour l’Institut régional de développement du sport (IRDS) de faire le point sur la pratique de ce sport. La France compte 410 000 licenciés en 2017, en 4e place en Europe, après la Grande-Bretagne (680 000), l’Allemagne (640 000) et la Suède (480 000).

À la 11ème place dans le monde, elle est largement devancée par les États-Unis et ses 30 Millions de pratiquants, suivi par le Japon et le Canada.

La région au plus grand nombre de licenciés

L’Île-de-France compte 94 359* licenciés dont 3 610 non Franciliens (étrangers ou voisins). S’y ajoutent 13 636 Franciliens qui pratiquent dans d’autres régions.

Le joueur régulier type** est un homme (71 %), pas tout jeune (63% ont 55 ans et plus), de niveau social élevé (80 % CSP+), et pratiquant dans une association sportive (2/3).

 106 installations golfiques et 320 clubs franciliens

Le premier golf francilien date de 1901, c’est le golf de la Boulie, à Versailles.

Aujourd’hui la région compte 106 installations golfiques : 67 % sont des grands golfs (9 ou 18 trous), 24 % sont des practices autonomes et 9 % sont des petites structures autonomes. Ils représentent 4 500 hectares d’espaces « naturels » fermés. Quatre Îles-de-loisirs franciliennes disposent d’installations.

L’Île-de-France compte aujourd’hui 320 clubs de golf. 94 évoluent au sein d’une structure golfique. 226 fonctionnent sans installation spécifique.

Avec 410 000 licenciés en 2017, le golf n’arrive qu’au 7e rang des disciplines olympiques les plus pratiquées en France. Même si on estime par ailleurs que deux millions de personnes jouent au golf au moins une fois par an. Classée 11e dans le monde, la France est distancée par les États-Unis, pays qui recense le plus grand nombre de golfeurs avec près de 30 M de pratiquants, le Japon (11 M), le Canada (6 M) et la Corée du Sud (4 M). En Europe, la France est 4e, devancée par la Grande-Bretagne (680 000 licenciés), l’Allemagne (640 000) et la Suède (480 000), précédant de justesse les PaysBas et leurs 380 000 licenciés […]

Avec la Ryder Cup en ligne de mire, le golf change de dimension

La Ryder Cup, troisième événement le plus suivi au monde après les JO et la Coupe du monde de football, se déroule pour la première fois de son histoire en France.

Les projecteurs sportifs seront braqués sur la France cette semaine qui mettra en effet aux prises les 24 meilleurs joueurs mondiaux dans un duel entre Américains et Européens. L’épreuve, créée en 1927, se classe juste derrière les Jeux Olympiques et la Coupe du monde de football en termes d’audiences TV, avec plus de 500 000 millions de téléspectateurs.La tenue d’une compétition telle que la Ryder Cup nécessite une organisation scrupuleuse. Depuis qu’elle a obtenu l’organisation de cet événement en 2011, la Fédération française de golf (FFG) s’est attachée à le préparer pour offrir à son public un confort optimal. C’était encore dernièrement la teneur du discours tenu par Pascal Grizot, président du comité Ryder Cup 2018. Pensé pour la Ryder Cup lors de sa création en 1990, le parcours du golf national accueille pour la première fois de son existence un événement de cette envergure. Pour cela, il a fallu mettre en place une organisation spectaculaire, illustrée par quelques chiffres.

Qu’est ce que la Ryder Cup?

La Ryder Cup a lieu tous les deux ans. C’est une récompense de trophée pour les gagnants d’un match entre une équipe européenne et une équipe américaine. Cette confrontation se déroule successivement en Europe puis aux États-Unis et a fourni certains des moments les plus colorés de l’histoire du golf.

Trésor longtemps gardé des États-Unis, le trophée de la Ryder Cup est, depuis 1985, plus souvent attribué aux Européens qu’aux Américains – avec huit victoires en 11 éditions. Les plus grands joueurs ont participé et continuent de participer à cet événement: Severiano Ballesteros, Sergio Garcia, Phil Mickelson, Tiger Woods

Pendant trois jours, deux équipes de 12 joueurs s’affrontent dans une formule Match Play, en double et en simple. Au terme des 28 matches, l’équipe qui a dépassé le score de 14½ est déclarée gagnante. Le format de double de match play est exceptionnellement attrayant puisqu’il nécessite une stratégie unique basée sur la complémentarité des joueurs.

La Ryder Cup: un événement incontournable de trois jours qui attire spectateurs et téléspectateurs du monde entier!


La Ryder Cup 2018 en France

La France accueille pour la première fois le duel passionnel entre l’Europe et les ÉtatsUnis de Tiger Woods.

Entre 2008, où commence à germer l’idée d’une candidature à la Ryder Cup 2018, et ce mardi, à 13h19, dans le salon cossu de l’European Tour, Pascal Grizot, le président de la Commission Ryder Cup France, a connu des moments de doute mais aussi de grandes joies.

Saviez-vous que la Ryder Cup est le troisième évènement sportif le plus médiatisé, après la Coupe du monde de football et les Jeux Olympiques ?

L’attribution à la France de cette compétition en 2018 va, sans nul doute, servir de catalyseur au développement et à la démocratisation du golf hexagonal.

La FF Golf ne pourra pas compter sur les recettes directes de l’événement. Tout ce qui est issu de la billetterie, des sponsors ou des droits télévisés est la propriété de Ryder Cup Europe. Mais les perspectives de retombées économiques restent prometteuses. Le Golf national peut accueillir plus de 70.000 personnes par jour, l’équivalent d’un match au stade de France.

Plus de 250.000 personnes sont attendues cette semaine pour cette transe avec les stars, le long du parcours de l’Albatros à Saint-Quentin-en-Yvelines. Étant entendu que même les trois jours d’entraînement, de mardi à jeudi, sont courus et payants. Une présence tricolore dans l’équipe d’Europe, pour succéder aux Van de Velde (1999), Levet (2004) et Dubuisson (2014), aurait bien sûr constitué un accélérateur de particules, mais Alexander Levy, premier prétendant, était finalement loin du compte. Pour le symbole, deux Français (Grégory Havret et Raphaël Jacquelin) auront tout de même le privilège de vivre la Ryder Cup de l’intérieur, en tant qu’assistants du capitaine Thomas Bjørn.

Pour le grand public comme pour l’initié, la vraie attraction sera côté américain. Alors qu’il n’a jamais évolué en France depuis qu’il est professionnel, Tiger Woods débarquera demain tel un vieux fauve qui ne veut pas mourir, le Tigre est entré cette saison en reconquête. Il partait de tellement bas, essoré par des addictions dessinant une longue chronique de faits divers, que même ses plus chauds partisans sont bluffés par la vigueur de la résurgence. Par un podium, lors du Tour Championship, par une 80e victoire, plus de cinq ans après la dernière. Le Team USA, qui a remporté la dernière édition mais ne s’est plus imposé sur le sol européen depuis 1993, compte plus que jamais sur lui. Les diffuseurs aussi accessoirement; ils bénéficient d’un surplus d’audience d’environ 40 % quand Woods est à la manœuvre. Reste que la formule de la Ryder Cup préfigure d’abord à un boulot d’équipe. Où les stars mettent de côté leur ego pour le bien commun, mais libèrent comme jamais leurs émotions. Le premier haut-le-cœur aura lieu vendredi matin, au départ du trou numéro 1. Dans une atmosphère que même les plus repus des suiveurs chérissent. Pascal Grizot, expert en teaser : « Si vous ne connaissez par encore ça, vous allez tomber par terre! »

 Rendez-vous du 25 septembre 2018 au 30 septembre 2018

Comment est choisi le capitaine de chaque équipe?

Le capitaine de chaque camp a le rôle primordial de sélectionner certains joueurs qui composent son équipe, comme expliqué précédemment. Pendant la compétition, il peut aiguiller ses joueurs, en leur prodiguant des conseils et une stratégie à suivre sur le parcours.

Du côté de l’Europe, c’est le Danois Thomas Bjorn, 47 ans, qui est chargé de conduire l’équipe. Il a été désigné capitaine « par un panel de cinq hommes, comprenant les trois derniers capitaines européens (Clarke, McGinley et Olazábal), le Directeur du Tour européen, Keith Pelley, et un membre du « Tournament Committee », Henrik Stenson », explique la FFGolf. Thomas Bjorn a décidé de s’entourer de cinq vice-capitaines: Luke Donald, Padraig Harrington, Robert Karlsson, Graeme Mcdowell et Lee Westwood.

Chez les Américains, c’est Jim Furyk (48 ans), qui a participé à neuf éditions consécutives de la Ryder Cup entre 1997 et 2004 en tant que joueur, qui a été nommé capitaine. C’est la PGA of America, l’association de golf professionnelle aux États-Unis, qui l’a promu à la tête de l’équipe. Jim Furyk sera secondé lui aussi par cinq vice-capitaines: David Duval, Zach Johnson, Matt Kuchar, Davis Love III et Steve Stricker.

Quelles sont les épreuves?

Trois types de matchs différents ont lieu pendant la Ryder Cup. Vendredi et samedi, quatre matchs en quatre balles et quatre matchs en foursome auront lieu par jour. Les 12 matchs de simple se dérouleront pour leur part exclusivement dimanche, pour le dernier jour de compétition. Pour un total de 28 matchs sur l’ensemble de la compétition.

Pour le fourball (autre nom du quatre balles), deux équipes de deux joueurs s’affrontent. Chaque golfeur joue avec sa propre balle, il y a donc quatre balles présentes sur le green. C’est le joueur qui termine le trou avec le moins de coups qui fait remporter le point à son équipe. Et c’est le capitaine de chaque équipe qui compose ses duos.

Pour le foursome, ce sont encore deux équipes de deux joueurs qui s’affrontent. Mais contrairement au fourball, chaque équipe joue avec la même balle. Il n’y a donc que deux balles présentes sur le green, et les deux joueurs de la même équipe jouent chacun leur tour. C’est l’équipe qui termine le trou avec le moins de coups qui remporte le point. Comme pour le fourball, c’est le capitaine qui a la charge de composer ses duos.

Enfin, le simple est une épreuve classique. Un joueur européen affronte un joueur américain en tête-à-tête. Celui qui finit son trou avec le plus petit nombre de coups remporte le point.

Comment sont répartis les points?

Au total ce sont 28 points qui vont être répartis au cours des trois jours de compétition, pour autant de matchs disputés. Chaque victoire à une épreuve vaut donc 1 point. Petite particularité de la Ryder Cup, si les deux équipes sont à égalité à la fin d’un match, après les 18 trous joués, aucun trou supplémentaire ne sera disputé. Les deux équipes se partagent alors le point du match, c’est-à-dire qu’elles remportent 0,5 point chacune.

Pour être déclarée grande gagnante de la compétition, une équipe doit obtenir la majorité des points à l’issue des 28 matchs, ce qui signifie au moins 14,5 points. Si les deux camps sont à égalité 14-14, c’est l’équipe qui a remporté la dernière Ryder Cup qui conserve son titre. Comme c’est l’équipe américaine qui s’est imposée 17 à 11 lors de la dernière édition en 2016, c’est elle qui remportera ce nouveau trophée s’il y a égalité à l’issue de la compétition dimanche soir.

Quelle équipe a remporté le plus d’éditions?

Sur les 41 éditions précédemment disputées, c’est l’équipe américaine qui caracole en tête du palmarès. Les Américains ont remportés la Ryder Cup à 26 reprises, alors que l’Europe ne l’a gagnée que 13 fois (et deux éditions se sont soldées par un score de parité). Mais il y a de quoi se rassurer pour le Vieux Continent: depuis 1995, l’Europe s’est imposée 8 fois, contre seulement 3 victoires pour les USA.

La Ryder Cup se jouera au Golf National en 2018.

La décision est tombée peu après 12h 17/05/2001 (heure locale) à Wentworth, siège du circuit européen, détenteur des droits (sur le vieux continent) de la plus prestigieuse des compétitions de golf. Notre nation aura donc une nouvelle fois l’occasion de démontrer son savoir faire dans l’accueil de grandes manifestations sportives.
Quant à la Fédération Française de Golf, qui a porté cette candidature, elle repart de la banlieue de Londres avec le sentiment du devoir accompli et déterminée désormais à faire de la Ryder Cup un formidable levier de développement, principal enjeu pour un sport olympique qui compte déjà plus de 400 000 licenciés.

Jamais le golf français ne s’était pareillement mobiliser et rassembler pour porter un projet de nature à bouleverser le visage de notre sport. Jamais le golf n’avait capté autant l’attention des médias, suscité autant la curiosité et mobilisé autant pouvoirs publics et partenaires privés.

La Fédération Française de Golf voulait cette Ryder Cup. Elle s’en est donné les moyens en présentant un dossier parfaitement équilibré et en menant une promotion active, sans arrogance et, avec le recul, efficace. Le dossier et la méthode ont su en effet séduire les 24 membres du jury qui ont écarté une à une les candidatures du Portugal, de Madrid, de l’Allemagne et de la Hollande.

La France s’impose après plus de deux ans d’un engagement sans relâche.

« Nous y avons toujours cru. Ma plus grande satisfaction est d’avoir convaincu et rassemblé. La France du golf était unie et cela n’a pas échappé aux dirigeants du circuit européen. Cette grande victoire est celle de l’ensemble des acteurs du golf français »,

s’est réjoui Pascal Grizot, Président de la Commission Ryder Cup au sein de la Fédération Française de Golf. Des licenciés, qui participent à hauteur de 3€ au financement de la candidature tricolore (voté à 80% en Assemblée Générale Extraordinaire), aux joueurs professionnels français en passant par les dirigeants de clubs, tous ont, à leur manière, apporté leur contribution à un succès qui s’est construit autour d’un dossier dont la qualité a été unanimement reconnue par les dirigeants du circuit européen comme l’a souligné le Président Georges O’Grady :

« La candidature française s’est élevée au-dessus des autres à la faveur de son parcours, le golf national, et de son Open plus que centenaire, de la qualité de ses infrastructures, de ses racines plongées au cœur du golf français et de ses licenciés, de son programme de 100 petits équipements qui permettra à la France de donner en héritage au monde du golf une nouvelle génération de golfeurs, et enfin, de Paris et Versailles, en toile de fond de l’évènement… »

Le Golf National, Paris, Versailles…
C’est donc au Golf National que les douze meilleurs joueurs européens et leurs homologues américains s’affronteront à l’horizon 2018.

L’accueil de cet évènement majeur à Saint-Quentin en Yvelines vient récompenser la Fédération Française de Golf qui, visionnaire, avait imaginé puis construit le golf au début des années 90 avec pour ambition d’y recevoir les plus grandes manifestations golfiques de la planète. Dans un contexte où nombreuses sont les fédérations sportives dans l’incapacité d’organiser une épreuve internationale faute d’équipement adapté, la ffgolf a démontré sa capacité à relever un défi cher aux gouvernements successifs, faire rayonner la France. Il en sera question donc en 2018. Nul doute que les charmes de Paris et de Versailles, principaux atouts de la candidature française, sauront séduire les golfeurs du monde entier désireux de vibrer aux exploits des plus grandes étoiles du golf international et découvrir un patrimoine culturel réputé par delà les frontières.

« J’ai déjà hâte d’être en 2018. Nous avons imaginé des passerelles entre la culture et le sport qui, j’en suis certain, feront de la Ryder Cup en France un évènement unique et laisseront des souvenirs impérissables », s’enthousiasme déjà Georges Barbaret, Président de la Fédération Française de Golf.

Laisser un héritage

Avec autant d’énergie et de passion, l’espoir de voir le golf français faire de la Ryder Cup un formidable levier de développement est grand. La fédération n’a cessé de le répéter depuis des mois. Si elle s’est portée candidate, c’est pour laisser un héritage. « Nous sommes convaincus que la Ryder Cup sera un catalyseur fantastique sur la pratique sportive de haut niveau et surtout un formidable levier de développement », a insisté Christophe Muniesa, Directeur général de la ffgolf avant d’ajouter : « c’est pourquoi nous avons notamment mis autant d’ardeur à bâtir et à défendre un plan de construction de 100 petits parcours urbains de golf accessibles à tous les publics ».

Génération 2018

Un développement qui ne sera que plus fort si en France émergent dans les prochaines années un ou des champions capables de rivaliser avec les meilleurs joueurs du monde. La ffgolf en a fait une de ses priorités. Les moyens humains et financiers déployés par la Direction Technique Nationale en témoignent. Les premiers résultats d’une politique ambitieuse mais récente sont déjà des indicateurs précieux.

Le modèle économique de la Ryder Cup 2018 repose sur la contribution des licenciés FFGolf, l’accompagnement des pouvoirs publics et la participation d’entreprises privées. Le budget global de l’événement est de 36 M€. La part la plus importante est apportée par leslicenciés, soit 16 M€. Ils ont accepté une hausse du prix de leur licence, à hauteur de 3 €, sur 12 ans en guise de soutien. Les partenaires privés, le Club des partenaires France 2018 apportent 11 M€. Enfin, les subventions, les aides de l’État et des collectivités atteignent 9 M€. Les organisateurs estiment que l’événement aura des retombées économiques directes d’une valeur de 150,7 M€ et des retombées économiques indirectes de 226 M€. L’Ecosse, précédent territoire européen d’accueil de la Ryder Cup en 2014, avait estimé à 134 M€ son activité économique liée à l’événement.

Budget 41,7 millions d’euros -9,6 % Communication, promotion -19,7 % Frais d’organisation -43,2 % Droits d’organisation -5,5 % Partenariats -14,4 % Aménagement du parcours -7,6 % Autre.

Business -200.000 produits dérivés vendus -150 millions d’euros de retombées économiques directes espérées -45 euros le prix du billet pour l’entraînement -199 euros le ticket du dernier jour.

Media -185 pays diffuseurs -950 journalistes accrédités -1 milliard de téléspectateurs attendus.

Parcours -1.500 arroseurs -3.000 tonnes de sable Business -140 km de canalisations.

L’équipe américaine de la Ryder Cup arrivera à Paris pour la première fois depuis 1993, remportant deux Coupes Ryder. Menée par le Capitaine Jim Furyk, un groupe de jeunes stars qui se qualifieront automatiquement pour l’équipe et un quatuor de choix de Capitaine , ce qui pourrait inclure Tiger Woods et Phil Mickelson , les États-Unis auront une liste profonde et talentueuse avec l’expérience précédente de la Ryder Cup.

Voici comment vous pouvez regarder la Ryder Cup en ligne gratuitement. RyderCup.com aura un flux en direct de Le Golf National à Guyancourt, France et vous pouvez syntoniser ici .

PLUS: Panne de la Ryder Cup USA par le capitaine Jim Furyk

Voici ce qu’est la Ryder Cup, comment les équipes sont sélectionnées, comment elles sont marquées, le format des matchs et comment remporter la prestigieuse biennale du golf.

QU’EST-CE QUE LA RYDER CUP?  Dans sa forme actuelle, la Ryder Cup est une compétition entre une équipe de golf des États-Unis et une équipe européenne qui se joue tous les deux ans. La première Ryder Cup a été jouée en 1927. Depuis 1979, la compétition a consisté en deux jours de matches à quatre et quatre matchs, et une journée de matches en simple.

QUAND EST LA COUPE RYDER? La Ryder Cup 2018 commence le vendredi 28 septembre et se termine le dimanche 30 septembre.

PLUS: Ces 7 espoirs de la Ryder Cup USA ont l’air de devenir chauds pendant les Playoffs de FedEx

OU EST LA COUPE RYDER? L’emplacement de la Ryder Cup alterne entre l’Europe et les États-Unis. La dernière Ryder Cup, en 2016, a eu lieu aux États-Unis, au Hazeltine National Golf Club à Chaska, au Minnesota. Cette année, la Ryder Cup 2018 se jouera au Golf National de Paris.

RYDER CUP USA ANCIENS CAPITAINES

Ryder Cup USA Le capitaine Jim Furyk est le 28e joueur à être capitaine de l’équipe américaine. Huit golfeurs ont été capitaine à plusieurs reprises, menés par Walter Hagen à six reprises.

Voici la liste complète des anciens capitaines de Ryder Cup USA.

PLUS: Photos des capitaines de Ryder Cup USA au fil des ans

Capitaine Années) A gagné Perdu Lié
Paul Azinger 2008 1 0 0
Jerry Barber 1961 1 0 0
Jack Burke Jr. 1957, ’73 1 1 0
Billy Casper 1979 1 0 0
Ben Crenshaw 1999 1 0 0
Dow Finsterwald 1977 1 0 0
Raymond Floyd 1989 0 0 1
Jim Furyk 2018 0 0 0
Walter Hagen 1927, ’29, ’31, ’33, ’35, ’37 4 2 0
Poussin harbert 1955 1 0 0
Jay Hebert 1971 1 0 0
Ben Hogan 1947, ’49, ’67 3 0 0
Tom Kite 1997 0 1 0
Tom Lehman 2006 0 1 0
Davis Love III 2012, ’16 1 1 0
Lloyd Mangrum 1953 1 0 0
Dave Marr 1981 1 0 0
Byron Nelson 1965 1 0 0
Jack Nicklaus 1983, ’87 1 1 0
Arnold Palmer 1963, ’75 2 0 0
Corey Pavin 2010 0 1 0
Sam Snead 1951, ’59, ’69 2 0 1
Dave Stockton 1991 1 0 0
Curtis Strange 2002 0 1 0
Hal Sutton 2004 1 1 0
Lee Trevino 1985 0 1 0
Lanny Wadkins 1995 0 1 0
Tom Watson 1993, 2014 1 1 0