ENCYCLOPEDIE

1877-1950 Arnaud MASSY

Arnaud Massy   100-ans-2012 andré massy.jpg
Photo: JB. album Voir - Kazmierczak

EXTRAIT DE SON PALMARES:  Ouvert britannique : 1907.  Open de France : 1906-1907 - 1911 - 1925.  Ouvert d'Espagne : 1912 - 1927 - 1928.  Open de Belgique : 1910.  Omnium de France : 1911 -1912 - 1925-1926.

La tombe de Arnaud Massy à Newington, Edimbourg enterré à côté de sa femme par sa fille. mort le 16 avril 1950 (Etretat).

Arnaud-Massy-Grave-Newington

Fils de Marie, née Lauga (28 ans). Les parents se sont mariés à Biarritz mais sa mère n’est pas originaire de cette ville. ILs possédaient une ferme, proche de la ville, ils élevaient des moutons et c’est ici qu’est né Arnaud Massy.
Il travaillera d’abord sur un sardinier avant d’être, à l’âge de 14 ans, employée comme caddy au golf de Biarritz.

Il porta le sac de nombreux JOUEURS tells que Horace Hutchinson, Charles Hutchings ou encore Everad A. Hambro.

Au palmarès du British Open, le drapeau tricolore n’est représenté qu’une seule fois, par Arnaud Massy. C’était il y a 107 ans.

 Inconnu dans l’Hexagone

En manque de champion, le golf en France semble conserver une image confidentielle et élitiste, et survit dans l’ombre de son aîné anglo-saxon. Il parle depuis toujours de démocratisation, mais ces mots sont souvent des songes en dépit de 430 000 licenciés.

En 2016, il n’y a donc plus aucune chance de trouver un successeur à Arnaud Massy, seul vainqueur français du British Open et unique golfeur issu de nos frontières à avoir gagné un tournoi majeur. C’était en… 1907 à Hoylake, au Royal Liverpool Golf Club. En un peu plus d’un siècle, trois Français se sont contentés de frôler le rêve de rejoindre Arnaud Massy au panthéon national:

Jean Van de Velde et Thomas Levet, seconds au British Open en 1999 et 2002, et Grégory Havret, dauphin de Graeme McDowell à l’US Open en 2010.

Personne, ou presque, ne connaît Arnaud Massy en France. Il y a même peut-être davantage d’Anglo-Saxons à savoir qui il est dans la mesure où, pendant 72 ans, jusqu’au premier triomphe de Severiano Ballesteros au British Open en 1979, ce Basque, né à Biarritz le 6 juillet 1877 et mort à Etretat le 16 avril 1950 à l’âge de 72 ans, fut le seul continental à régner sur le palmarès de l’épreuve dont il fut le premier vainqueur non britannique.

D’Etretat à Edimbourg

En se plongeant dans les archives de L’Equipe, précieusement conservées sur microfilms à la bibliothèque de Beaubourg à Paris, il est impossible, par exemple, de trouver l’annonce de son décès et encore moins la moindre nécrologie au sujet de celui qui demeure, néanmoins, un grand champion français de l’histoire dans une discipline devenue plus populaire avec le temps et l’avènement de Tiger Woods, mais toujours regardée de travers en France.

Le souvenir d’Arnaud Massy, également quatre fois vainqueur de l’Open de France entre 1906 et 1925, s’était tellement effacé des mémoires que la trace de sa tombe avait même fini, elle aussi, par se perdre jusqu’à sa découverte, il y a quelques mois, et sa rénovation. «Tout juste savait-on qu’il avait été enterré du côté d’Edimbourg, en Ecosse, après avoir mené d’abord l’enquête du côté d’Etretat», indique Georges Jeanneau, membre de l’European Association of Golf Historians & Collectors (EAGHC) qui, malgré son nom anglais, est une association juridiquement française qui rapproche les passionnés de l’histoire du golf en Europe.

Mais comment le Biarrot Arnaud Massy, décédé dans la pauvreté à Etretat en Normandie, avait-il fini par se retrouver enterré en Ecosse? Comme le souligne Georges Jeanneau, également l’un de ses biographes, «la vie de Massy fut plutôt animée car c’était un sacré personnage.» Fils d’un berger, Arnaud Massy devient, à 14 ans, mousse sur un sardiner. Joueur de pelote basque, il commence, un peu par hasard, par porter des sacs sur les rares golfs de la région où le jeu commençait à prendre racine.

Arnaud Massy et Jim Barnes, en 1930 au British open, qui se tient à Hoylake. Massy ne passera pas le cut.

Image collection JBK/European Association of Golf Historians & Collectors[1]

C’est à Biarritz, au Golf du Phare, qu’il fait la connaissance d’Everard Hambro, bon joueur de l’époque et riche banquier britannique. Ce dernier le fait venir avec lui en Ecosse, au North Berwick New Club, un club écossais situé non loin de Muirfield, cadre de ce British Open 2013. Arnaud Massy frôle les 20 ans et c’est là, lors de deux ou trois étés, qu’il perfectionne son jeu jusqu’en 1899, date où il devient professionnel à North Berwick.

Gaucher à ses débuts, droitier en fin de carrière

En 1903, un an près son premier British Open à Hoylake, il y épouse Janet Punton Henderson, une opératrice téléphonique. En 1905, il termine 5e du British Open à Saint-Andrews. En 1906, à Muirfield, il se classe 6e et la presse locale, selon Douglas Searton, le décrit alors comme «un Français à l’âme écossaise». Puis vient l’heure du triomphe à Hoylake, en 1907, sous des pluies intenses et par grands vents.

Le premier et le seul Français à recevoir le Claret Jug, cette aiguière en argent, alors que son épouse vient de lui donner une petite fille, naissance dont il apprend la nouvelle une fois son trophée conquis. Sa progéniture est appelée Margaret Lockhart «Hoylake» Massy en hommage au parcours.

C’est d’ailleurs à Hoylake, en 1930, que ce joueur redoutable au putting, gaucher à ses débuts avant de poursuivre sa carrière en droitier avec un finish «en queue de cochon» lorsqu’il drive, s’aligne pour la dernière fois au British Open.

Entre-temps, il s’était blessé à la guerre, sur le front de Verdun, était devenu pro au club de La Nivelle, à Saint-Jean de Luz, puis à celui de Chantaco, à quelques kilomètres de là, sans oublier La Boulie, en région parisienne. Il avait participé à quelques tournois professionnels, notamment aux Etats-Unis où il domina le célèbre Bobby Jones, à l’origine de la création du Masters.

Plus tard, alors que son épouse meurt en 1935, il part pour le Maroc pour être pro à Marrakech et le conseiller technique du roi. Après la deuxième guerre mondiale, il revient en France et s’installe à Etretat. L’argent commence vite à lui manquer et il se trouve contraint de demander assistance au Royal & Ancient, le temple organisateur du British Open, en charge notamment des règles du jeu. Mais il essuie un refus impitoyable. «Il avait un côté un peu flambeur, note Georges Jeanneau. « Il avait eu une vraie heure de gloire en Grande-Bretagne où il était très connu et très respecté, mais après les années de guerre, rares étaient devenus les clubs à la recherche d’un pro

Le 16 avril 1950, il meurt d’une attaque dans un dénuement relatif au 40, rue Notre-Dame à Etretat. Margaret, sa fille née lors de «son» British Open, rapatrie son corps en Ecosse afin d’être enterré aux cotés de son épouse. Margaret, morte en 1955 et qui repose auprès de ses parents à Newington à quelques kilomètres seulement du trou n°18 de Muirfield où, dimanche 21 juillet, un autre champion recevra à son tour le Claret Jug. En attendant le retour du British Open à Hoylake en 2014.

[1] A l’occasion de la rénovation de la tombe de Massy, l’association a publié un livret, «Arnaud Massy – A chronicle» (par G. Jeanneau, J-B Kazmierczak et D. Seaton). Il en reste quelques exemplaires, en anglais (15€ + 2€ de port). Renseignements ici. Yannick Cochennec

La victoire d’Arnaud Massy en terres anglaises au début du XXe siècle est l’événement majeur qui a permis au golf de s’exporter et de devenir un sport international.Ce nom, quasiment inconnu dans l’Hexagone, est bien celui du plus grand joueur de golf français, le premier non-britannique à avoir remporté « The Open ». Son titre appartient aujourd’hui à l’Histoire puisque c’est en 1907 que le Biarrot s’est emparé du Claret Jug, le trophée mythique que tous les golfeurs convoitent. Depuis, le golf français vogue entre espoir et désillusion : Jean Van de Velde puis Thomas Levet, 2e au British Open en 1999 et 2002, ont effleuré l’aiguière d’argent mais n’ont jamais pu lui faire franchir la Manche.

Attirés par les villégiatures des littoraux français, ces mêmes aristocrates et bourgeois écossais et anglais emportent avec eux les premiers plans de terrain dans l’Hexagone. Ils passent chaque année une saison en France et veulent exercer leur swing sous le soleil du sud-ouest. Ainsi, à Pau, en 1856, alors véritable ville anglaise, est tracé le premier parcours de golf français qui est aussi le premier en dehors du Royaume-Uni. Loisir chéri des lords britanniques, le terrain de golf, voisin du cours de tennis, devient un indispensable de la station thermale qui se respecte. Cependant, les links français restent essentiellement un vaste terrain de jeu pour touristes britanniques.

Il suffit parfois de hasards pour créer une vocation : pour Arnaud Massy l’aubaine est d’être né à deux pas du deuxième golf de France. Inauguré en 1888 dans une ambiance so british, le Golf du Phare de Biarritz est conçu par des architectes reconnus et eux-aussi Anglais : Tom et Willie Dunn. Un conseiller de la reine Victoria est désigné pour présider le Biarritz Golf Club et la conquête de ce nouveau territoire golfique est le sujet d’articles dans les magazines sportifs outre-manche : les Britanniques sont séduits par ce nouveau parcours où l’on peut s’adonner à sa passion même en hiver. D’après un article de The Field de 1890, « l’air qu’on respire [au golf du Phare] produit l’effet du champagne ; après l’avoir aspiré quelques temps, les compatriotes anglais […] voient leur épiderme changer à vue d’œil et trouvent que la vie a encore du bon. » Rien que ça. Mais indéniablement, fin XIXe, le golf, même lorsqu’il est pratiqué sur le continent, a toujours un passeport britannique.

L’explorateur champion

Le golf balbutie en France et cela ne suffit pas à Arnaud Massy qui veut affronter de nouveaux adversaires et si possible devenir l’égal des bons joueurs qu’il côtoie. Quoi de mieux alors que de visiter un temps la patrie du golf pour progresser encore et devenir l’un des meilleurs ? Lorsque le très respecté Everard Hambro, banquier écossais, dont la famille est à l’origine du golf de Biarritz, propose au génial cadet de le rejoindre pour un été à North Berwick à quelques kilomètres à l’est d’Édimbourg, afin de se perfectionner, ce dernier n’hésite pas une seconde. Le pèlerinage du jeune français, en 1898, sur les terres qui ont vu naître son sport s’avère efficace. Il est initié…

Comme tous les caddies du monde, IL APPREND à imiter le jeu de ses Employeurs et montre vite des dispositions pour le golf. En 1893 ,  il gagne le « Prix des Cadets » , une compétition réservée et il reçoit superbe un Louis d’or ainsi qu’une médaille de métal. Massy raconte qu’il les gardera toujours sur lui, comme des fétiches.

Un peu plus de tard, en 1898 , monsieur Everad Hambro emmenera le jeune Arnaud à North Berwick.

Il commença en autodidacte, à jouer en gaucher, il va devoir reconstruire sa technique complètement. Il utilise une position plutôt ouvert et une prise « à deux mains ». En haut de la montée, il effectue une Petite boucle assez curieuse (décrite par les Britanniques par « queue de cochon de Massy » ). Homme grand et puissant, avec des épaules larges, il deviendra vite un excellent joueur sans toutefois être exagérément puissant.

balançoire Massy

Attention, les Résultats et le palmarès de Arnaud Massy  sur Les-Sports.info PEUVENT être Incomplètes.

1928
Cours Pos date
British Open – Open Championship 41 06/1928
1921
Cours Pos date
British Open – Open Championship 6 06/1921
1920
Cours Pos date
British Open – Open Championship 29 06/1920
1914
Cours Pos date
British Open – Open Championship dix 06/1914
1913
Cours Pos date
British Open – Open Championship 7 06/1913
1912
Cours Pos date
British Open – Open Championship dix 06/1912
1911
Cours Pos date
British Open – Open Championship 2 06/1911
1910
Cours Pos date
British Open – Open Championship 22 06/1910
1909
Cours Pos date
British Open – Open Championship 35 06/1909
1908
Cours Pos date
British Open – Open Championship 9 06/1908
1907
Cours Pos date
British Open – Open Championship 1Premier 06/1907
1906
Cours Pos date
British Open – Open Championship 6 06/1906
1905
Cours Pos date
British Open – Open Championship 5 06/1905
1903
Cours Pos date
British Open – Open Championship 37 06/1903
1902
Cours Pos date
British Open – Open Championship dix 06/1902

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *