HISTOIRE

1900 -Golf aux Jeux olympiques

1904-olympic-golf-trophy-

Les épreuves de golf des Jeux olympiques d’été de 1900 ont lieu du 3 octobre au 4 octobre 1900 au sein de la Société de Sport de Compiègne en France (rapport officiel, pages 77-80).

La ville de Paris est choisie comme ville hôte pour les Jeux de l’IIe Olympiade lors de la première Session du Comité International Olympique le 23 juin 1894 à Paris.
Président du comité d’organisation des Jeux Olympiques (COJO)
L’organisation de ces IIèmes Jeux modernes se révèle un défi administratif et politique ardu. En effet, ces Jeux se déroulent dans le cadre des Concours internationaux d’exercices physiques et de sports de l’Exposition universelle de 1900, si bien que les épreuves olympiques se perdent parmi ces concours.
De profonds différents opposent Pierre de Coubertin au comité organisateur des Concours
internationaux d’exercices physiques et de sports.

Il décide alors de nommer un comité privé présidé par Charles de la Rochefoucauld.

Après la démission de ce dernier, Daniel Mérillon reprend la charge du comité.
Les Jeux Olympiques de Paris se déroulent du 14 mai au 28 octobre 1900.

Comme les compétitions olympiques ne sont pas distinguées des compétitions sportives ordinaires, il est difficile de déterminer le nombre exact d’athlètes participants aux Jeux Olympiques.

Le CIO estime à 997 le nombre d’athlètes connus, dont 975 hommes et 22femmes, provenant de 24 nations (CNO) différentes qui participent aux 19 sports, 95 épreuves et autres activités culturelles des Jeux Olympiques de Paris.
Il n’y a aucune ouverture officielle des Jeux de la IIème Olympiade, l’événement se confondant avec les Concours internationaux d’exercices physiques et de sports et l’Exposition universelle.

Trois épreuves figuraient au programme :

2 masculines et 1 féminine. Chacune se déroulait sous la forme d’un tournoi.

Liste des épreuves :

  • Tournoi masculin (Grand Prix de l’Exposition de 1900)
  • Tournoi féminin (Prix de la ville de Compiègne)
  • Était également organisé un Handicap des hommes amateurs (non retenu ultérieurement par le CIO), remporté par l’américain Albert Bond Lambert(le français Pierre Deschamps du Golf de Paris terminant second (et 10edu Grand Prix), l’américain Arthur Lord troisième)

paris_1900 golfle golf jeux olympiques

Podiums :

Catégorie Or Argent Bronze
Hommes Drapeau des États-Unis Charles Sands (USA) (de New York; 36 trous en 167 coups) Drapeau de Grande-Bretagne Walter Rutherford (GBR) Drapeau de Grande-Bretagne David Robertson (GBR)
Femmes Drapeau des États-Unis Margaret Abbott (USA) (de Chicago) Drapeau des États-Unis Pauline Whittier (USA) Drapeau des États-Unis Daria Pratt (USA)

Nations participantes :

Tableau des médailles :

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1 Drapeau des États-Unis États-Unis 2 1 1 4
2 Drapeau de Grande-Bretagne Grande-Bretagne 0 1 1 2

Résultats – Tournoi masculin :

Classement Nom Round 1 Round 2 Total
1 Drapeau des États-Unis Charles Sands (USA) 82 85 167
2 Drapeau de Grande-Bretagne Walter Rutherford (GBR) Inconnu 168
3 Drapeau de Grande-Bretagne David Robertson (GBR) Inconnu 175
4 Drapeau des États-Unis Frederick Taylor (USA) Inconnu 182
5 Drapeau de France H. E. Daunt (FRA) Inconnu 184
6 Drapeau de Grande-Bretagne George Thorne (GBR) Inconnu 185
7 Drapeau de Grande-Bretagne William Dove (GBR) Inconnu 186
8 Drapeau des États-Unis Albert Lambert (USA) 94 95 189
9 Drapeau de France Arthur Lord (FRA) Inconnu 221
10 Drapeau de France Pierre Deschamps (FRA) Inconnu 231
11 Drapeau de Grèce Alexandros Mercati (GRE) Inconnu 246
12 Drapeau de France Van de Wynckélé (FRA) Inconnu 252

Résultats – Tournoi féminin :

Classement Nom Score
1 Drapeau des États-Unis Margaret Abbott (USA) 47
2 Drapeau des États-Unis Pauline Whittier (USA) 49
3 Drapeau des États-Unis Daria Pratt (USA) 53
4 Drapeau de France Mme Froment-Meurice (FRA) 56
5 Drapeau des États-Unis Ellen Ridgway (USA) 57
6 Drapeau de France Mme Fournier-Sarvolèze (FRA) 58
7 Drapeau des États-Unis Mary Abbott (USA) 65
Drapeau de France Baronne Fain (FRA) 65
9 Drapeau de France Mme Gelbert (FRA) 76
10 Drapeau de France A. Brun (FRA) 80

Disputé depuis le XVe siècle, la dernière participation du golf au programme olympique date de 1904, lors des Jeux de Saint-Louis, dans l´état américain de Missouri.

À cette occasion, les États-Unis et le Canada sont les seuls pays à représenter le sport.

Plus de cent ans plus tard, le sport sera de nouveau présent aux Jeux Olympiques de 2016 à Rio de Janeiro. Illustrant la popularité acquise par le sport sur le plan mondial depuis 1904, pas moins de 30 pays de tous les continents participeront aux tournois masculin et féminin.

Le circuit doit avoir 72 trous en stroke- play. Le joueur qui réalise le plus petit nombre de coups remporte le tournoi. En cas d’égalité, une ronde éliminatoire de trois trous est jouée pour départager les joueurs dans la dispute pour l’or, l’argent et le bronze.

1904 olympics golf

Les Jeux olympiques d’été de 1904,

Villes candidates :
En 1901, le CIO choisit la ville de Chicago pour accueillir les Jeux de la IIIème Olympiade. Saint-Louis,
dont l’Exposition prévue en 1903a été reportée à 1904, dépose ensuite sa candidature car elle
souhaite, à l’instar de Paris, présenter simultanément des compétitions sportives et une exposition universelle. Le transfert en faveur de Saint-Louis est voté en 1902.
Président du comité d’organisation des Jeux Olympiques (COJO)
Le comité organisateur est présidé par James E. Sullivan, chef du département de la culture physique de l’Exposition.
Dates et nombre d’athlètes
Les Jeux Olympiques de Saint-Louis se déroulent à l’occasion de l’Exposition universelle du 01 juillet
au 23 novembre 1904. 651 athlètes, dont 645 hommes et 6 femmes, provenant de 12 nations (CNO) différentes participent aux 15 sports et 91 épreuves des Jeux Olympiques de Saint-Louis.
Ouverture
L’ouverture officielle des Jeux de la IIIème Olympiade coïncide avec l’ouverture de l’Exposition universelle, prononcée par David Francis, président de la Louisiana Purchase Exposition (Exposition universelle de 1904) le 15 août 1904.

Jeux de la 3e Olympiade de l’ère moderne, ont été célébrés à  Saint-Louis, aux États-Unis.

Sommaire :

  • Villes candidates :
  • Chicago (Drapeau des États-Unis États-Unis), Illinois. (c’est Chicago qui avait été choisie au départ mais il fut décidé du transfert à Saint-Louis à la suite d’un vote de 14 voix pour et 2 contre pour coupler l’événement des Jeux à l’exposition universelle).
  • Construction d’un stade de 15 000 places qui était quasi vide durant les compétitions.
  • Comme à Paris, ces Jeux olympiques sont couplés avec une exposition universelle, en l’occurrence celle célébrant le centenaire de la vente par la France de la Louisiane aux États-Unis (Louisiana Purchase, officialisé en mars 1804 à Saint-Louis).

Faits marquants :

  • Ils furent les premiers au cours desquels les médailles d’or, d’argent et de bronze furent attribuées pour la première, deuxième et troisième place.
  • Sur 94 compétitions, 52 furent uniquement disputées par des athlètes américains. Soit plus de la moitié des épreuves. Les Américains raflent 85 % de toutes les médailles.
  • Dans certaines compétitions, parce qu’il n’y avait aucun athlète non-américain, ces épreuves firent aussi office de Championnat national américain.
  • La boxe et la lutte de style libre y firent leurs débuts.
  • Absence officielle des athlètes français et britanniques.
  • L’athlète français, Albert Corey, médaille d’argent du marathon, est engagé à titre individuel en tant que résident américain.
  • Les coureurs du marathon Len Tau et Jan Mashiani furent les premiers participants africains à des Jeux olympiques.
  • Durant le marathon, Thomas Hicks reçut deux injections de strychnine et se désaltéra au cognac. Il franchit la ligne deuxième, en titubant, mais fut déclaré vainqueur après la disqualification de Fred Lorz qui avait couvert une partie de l’épreuve en voiture.
  • Des « journées anthropologiques », compétitions à caractère raciste réservées « aux représentants des tribus sauvages et non civilisées » furent organisées. Geronimo y participa.Pierre de Coubertin s’opposa à « cette mascarade outrageante » qui, ajoute-t-il, « se dépouillera naturellement de ses oripeaux, lorsque ces Noirs, ces Rouges, ces Jaunes apprendront à courir, à sauter, à lancer et laisseront les Blancs derrière eux. » in Pierre de Coubertin, Mémoires olympiques, Comité international olympique, Lausanne, 1931.

Héros des jeux :

  • L’un des athlètes les plus remarquables fut le gymnaste américain George Eyser qui décrocha six médailles avec une jambe de bois.

Nations participantes :

Treize nations seulement ont participé aux Jeux olympiques de Saint-Louis.

Le cas de la participation de la France porte à contestation car le Comité olympique français n’a pas envoyé d’athlètes à ces Jeux, il en va de même pour l’Italie représentée par le cycliste Frank Bizzoni qui vivait aux États-Unis depuis quelques mois.

Albert Corey, résident américain de nationalité française est inscrit à titre individuel et sa médaille d’argent sera comptabilisée en faveur d’une équipe mixte.

Deux Norvégiens et un ressortissant de Terre-Neuve qui ne faisait pas alors partie du Canada, ont également participé. 523 athlètes sur 651 sont Américains.

Les 12 délégations participantes
(le nombre d’engagés est indiqué entre parenthèses)
Afrique Amériques Europe Océanie
1 pays 3 pays 7 pays 1 pays

Podiums 1904 Golf :

Catégorie Or Argent Bronze
Individuel Drapeau du Canada George Lyon (CAN) Drapeau des États-Unis Chandler Egan (USA) Drapeau des États-Unis Burt McKinnie (USA)


Drapeau des États-Unis Francis Newton (USA)

Par équipe Drapeau : États-Unis États-Unis
Western Golf Association


Edward Cummins
Kenneth Edwards
Chandler Egan
Walter Egan
Robert Hunter
Nathaniel Moore
Mason Phelps
Daniel Sawyer
Clement Smoot
Warren Wood

Drapeau : États-Unis États-Unis
Trans-Mississippi Golf Association


John Cady
Albert Lambert
John Maxwell
Burt McKinnie
Ralph McKittrick
Francis Newton
Henry Potter
Frederick Semple
Stuart Stickney
William Stickney

Drapeau : États-Unis États-Unis
United States Golf Association


Douglass Cadwallader
Jesse Carleton
Harold Fraser
Arthur Hussey
Orus Jones
Allen Lard
George Oliver
Simeon Price
John Rahm
Harold Weber

Jeux Olympiques

Le Comité International Olympique a voté oui au retour du golf au programme des Jeux Olympiques à Rio de Janeiro en 2016.

Une nouvelle ère s’ouvre…

Résultat du vote, 63 voix pour et 27 contre, le golf fait son retour aux JO après de longues années d’absence.

Georges Barbaret, Président de la FFGolf :

« Le résultat de ce vote c’est la reconnaissance que le golf est une discipline sportive à part entière. Le golf sort enfin du ghetto où il était confiné depuis tant d’années, c’est un bouleversement majeur pour le golf, au niveau mondial, au niveau français.
C’est aussi la reconnaissance d’un travail de longue haleine qui a été mené entre autre par l’Europe du Sud, l’Espagne et la France principalement, par les présidents successifs de leurs fédérations, par nos anciens ministres, Guy Drut, Jean-françois Lamour. Notre fédération a tout lieu d’être fière aujourd’hui de son investissement dans cette croisade.
Le premier coup de fil que j’ai reçu aujourd’hui émanait de l’Elysée, de Sophie Dion, conseiller aux sports auprès du Président de la République. Elle exprimait sa satisfaction sur le résultat du vote, et m’annonçait dans la foulée que le courrier du Président en soutien à notre candidature pour la Ryder Cup suivait…
C’est donc une dynamique extraordinaire qui se met en place pour le golf en France, avec des moyens humains et financiers revus à la hausse, et un nouveau challenge sportif pour tous – participer aux JO. Les effets sur la jeunesse, sur le développement de notre sport, ne vont pas tarder… »

Gwladys Nocera, n°1 française, n°1 européenne en 2008 :
« C’est fantastique ! Pour les jeunes cela va être un formidable moteur, pour les moins jeunes, une formidable motivation à rester au plus haut niveau pour en être ! La médaille olympique est le plus beau des trophées pour un champion sportif. Nous sommes à quelques minutes de l’annonce des résultats du vote, on réalise doucement, la conscience de l’enjeu va petit à petit grossir dans l’esprit de tous…. »

Thomas Levet, n°1 français :
« C’est énorme, fantastique ! Les JO en 2016, peut-être la Ryder Cup en 2018, c’est un turbot fantastique pour le golf français. Pour les jeunes qui vont attaquer leur carrière pro, pour les anciens comme moi, qui vont courir après cet enjeu suprême, c’est tout simplement énorme ce qui s’est passé aujourd’hui ! »

Christophe Muniesa, DTN, Directeur exécutif de la FFGolf :
« Une phrase résume tout ce que représente ce vote : le Comité International Olympique reconnait le golf comme un sport ! C’est une longue bataille qui s’achève, et il aura fallu que les grandes stars du golf planétaire s’impliquent, Tiger Woods, Phil Mickeslon d’un côté, Lorena Ochoa et Annika Sorenstam de l’autre. Sans oublier le caractère international du soutien avec KJ Choi pour l’Asie ou Ernie Els pour le continent africain. Une nouvelle ère s’ouvre pour le golf en général, et pour le golf français… »

Maïtena Delamontagne, DTN adjointe :
« C’est assurément un grand jour pour l’histoire du golf, pour ce sport qui est l’un des plus pratiqués au monde. En devenant sport olympique, le golf se met en phase avec les statistiques de pratique et modifie définitivement son image. Et pour notre fédération, c’est une nouvelle légitimité, face aux autres disciplines, et vis à vis de nos institutions, de notre Ministere de tutelle. Nos ligues, nos comités départementaux, nos clubs, toute la filière française en profitera. La fédération avait déjà mis au coeur de ses projets de placer des joueurs et des joueuses dans le Top 50 mondial, le vote d’aujourd’hui confirme la pertinence du projet… »

De mercredi 7 à vendredi 9 octobre, la 121ème session du CIO se réunissait à Copenhague pour élire ses membres et son Président (ré élection de Jacques Rogge) et prendre une décision sur les sports qui seront  au programme des Jeux de 2016 à Rio de Janeiro, avec deux aspirants, le golf et le rugby à VII,  issus de la présentation de sept sports en juin dernier, le baseball, le golf, le karate, les sports de roller, le rugby à VII, le softball et le squash.

Le golf et le rugby avaient été retenus par la commission exécutive du CIO «pour la valeur ajoutée qu’ils apportent au sport».
Le golf avait dès lors reçu l’appui de nos champions, Tiger Woods : « J’espère que le golf va être accepté comme sport olympique. Cela fait longtemps qu’il le mérite car c’est vraiment un sport universel. », la Suédoise Annika Sorenstam, ex-numéro un mondiale, et l’Ecossais Colin Montgomerie.

Ce vendredi 9 octobre, l »Irlandais Padraig Harrington, la Norvégienne Suzann Pettersen, l’Américaine Michelle Wie et le jeune italien vainqueur du British Amateur Matteo Manassero, ont présenté avec brio la candidature du golf ce vendredi 9 octobre, aux côtés de Ty Votaw, Directeur exécutif du Comité Olympique Golf, et de Peter Dawson, directeur du Royal & Ancient, et secretaire adjoint de la Féderation internationale de golf.

Le format de jeu prévu est de 72 trous stroke play, 60 joueuses, 60 joueurs. Le Top 15 mondial de chaque se qualifiant automatiquement.

+ de 100 après…
Olympique pour la première fois lors des jeux de l’exposition universelle de 1900 à Paris, jeux qui célébraient la renaissance des jeux modernes à l’initiative du Français Pierre de Coubertin, avec la première participation des femmes… et du rugby !
En 1904, à Saint-Louis, le golf est encore au programme, puis, s’en suivit plus d’un siècle de disette.
2003, création de l’International Golf Federation, la longue bataille pour le retour du golf démarrait.
Patricia Coulange